Les vérités que le monde du foot doit entendre

Le HAC, club bloqué dans l’ascenseur Gratuit
Publié le 7 juin 2022
Le HAC, club bloqué dans l’ascenseur
Alors qu'on célèbre ses 150 ans, le Havre Athletic Club jouit d’une image plutôt positive. Pourtant, au sein de la cité Océane, l’ambiance est nettement moins festive. À l’aube de la saison 2022-2023, Le Havre jouera en Ligue 2 la saison prochaine pour la quatorzième saison consécutive...

Entre ridicule et espoir

En 2000, après neuf saisons en Division 1 et une nouvelle descente, le mythique président du Havre depuis 1979, Jean-Pierre Hureau, cède sa place à Jean-Pierre Louvel, entrepreneur à succès de la région. Sous sa présidence, le club accède deux fois à la Ligue 1, en 2002 et 2008. Le club fera directement l’ascenseur dans les deux cas. Depuis, ceux qui suivent le club de loin seraient tentés de dire : « plus rien ». Et pourtant.

Depuis sa redescente, Le Havre joue quasiment à chaque fois la première partie de tableau, sans jamais être en mesure d’accrocher la montée. En 2014, le club fait à nouveau parler de lui : un homme d’affaires ambitieux, Christophe Maillol, promet de racheter le club rapidement et d’apporter 17 millions d’euros de fonds afin de remonter en Ligue 1. Je me souviens de ce 31 octobre 2014, dans un stade Océane flambant neuf, avant un match face à Arles-Avignon, voir débarquer sur la pelouse notre nouvel homme providentiel et sa potentielle recrue phare : Adriano, l’ancien de l’Inter Milan. C’est le moment le plus iconique que l’homme d’affaires offrira aux supporters havrais, même si beaucoup avaient déjà, à l’époque, de sérieux doutes sur la faisabilité de l’opération. Maillol quittera le club avant même de l’avoir repris, laissant une ardoise salée au club et aux établissements qu’il a fréquentés, prix du spectacle auquel nous avons assisté pendant plusieurs mois.

À la fin de la saison, un repreneur (sérieux, celui-là) annonce racheter 90% du club pour une dizaine de millions d’euros. Vincent Volpe, dirigeant d’une multinationale dont l’une des usines est située au Havre, devient le nouveau boss du club normand. Le président licencie Thierry Goudet en septembre et le remplace par Bob Bradley, ancien sélectionneur des USA. La deuxième partie...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter