Les vérités que le monde du foot doit entendre

Coach à Marseille : une valse à mi-temps Gratuit
Publié le 4 juillet 2022
Coach à Marseille : une valse à mi-temps
Le brusque départ de Jorge Sampaoli met en évidence une chose : dans son histoire, le club n’est jamais parvenu à retenir très longtemps ses entraîneurs. Analyse d’une spécificité provençale où les trois ans de DD et de Rudi Garcia font office de « long » bail.

Si le brusque départ de Jorge Sampaoli a complètement pris de cours les médias, les supporters de l’OM et d’une manière générale ceux qui suivent le football français, il met en évidence une chose : dans son histoire, l’OM contrairement à d’autres clubs européens, n’est jamais parvenu à retenir très longtemps ses entraîneurs. Analyse d’une spécificité provençale où les trois ans de Didier Deschamps et de Rudi Garcia font office de « long » bail.

Pour gagner, un club doit posséder des grands joueurs. Il doit également être dirigé par des grands présidents comme ce fut le cas de Santiago Bernabeu au Real Madrid (1943-1978), Josep Luis Nunez au FC Barcelone (1978-2000) ou Jorge Pinto da Costa au FC Porto depuis 40 ans (1982-2022). Les entraîneurs, coachs ou managers ont joué et jouent également un rôle fondamental dans la réussite sportive des clubs. En Angleterre on peut citer à Liverpool le mythique Bill Shankly (1959-1974), ses deux successeurs : Bob Paisley (1974-1983), Kenny Dalglish (1985-1991), Rafa Benitez (2004-2010), Jurgen Klopp depuis 2015. A Manchester United deux coachs ressortent : Matt Busby ( 1945-1969 ) et Alex Ferguson (1986-2013).

En Espagne, parmi les coachs révolutionnaires du FC Barcelone deux personnalités ressortent : Johan Cruyff (1988-1996) et Pep Guardiola (2008-2012). Au Real Madrid, dans un club où le coach compte moins que le président, les joueurs stars, les socios et les médias, Miguel Munoz ancien joueur du Real fut le coach des Merengues pendant 14 ans (1960-1974). Une autre époque.

En Italie parmi les coachs les plus marquants on peut citer en particulier Helenio Herrera à l’Internazionale (1962-1968), Giovanni Trapattoni à la Juventus (1976-1986 et 1991-1994), Arrigo Sacchi (1987-1991) et Carlo Ancelotti (2001-2009) au Milan AC, le suédois Niels Liedholm à l’AS Roma.

En Allemagne Hennes Weisweiler (1964-1975) transforma un club régional,...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter