Menu

Les vérités que le monde du foot doit entendre

Les grands tournois ne méritent pas de petite diffusion ! Gratuit
Publié le 1 juillet 2021
Les grands tournois ne méritent pas de petite diffusion !

Pour la troisième fois de suite, la compétition n'est pas diffusée gratuitement et en intégralité à la télévision. Peut-on encore parler d'événement populaire quand on le réserve à une élite ?

A titre personnel, je regrette ce choix. Vous pourriez me répondre : « Qu’est-ce que cela peut te faire ! Tu es aveugle, et tu peux écouter les matchs sur RMC ». Vous n’auriez pas tort, d’autant plus que les commentaires sur RMC sont de qualité. Mais je ne pense pas qu’à moi, je pense à tout le monde. En effet, si la plupart des gens ont une box et pourront s’abonner à Bein pour un mois, qu’en est-il des personnes plus âgées qui n’ont que la télévision classique par antenne TNT ?

Prenons un exemple personnel : mon grand-père n’est plus de ce monde depuis plus de dix ans, mais il n’aurait pas pris une box et n’aurait pas pu voir tout l’Euro ou toute la Coupe du monde. Vous me direz que ce n’est pas une perte de ne pas voir certains matchs, notamment depuis que l’Euro est passé à 24. C’est vrai, mais c’est une question de principe.

La perte des droits de la C1 par TF1 il y a quelques années, c’était bizarre, mais on s’y est habitué, et c’est une compétition qui a lieu chaque année, et après tout, les matchs de L1 n’ont jamais été diffusés en clair, ou très rarement. Mais c’est scandaleux pour des compétitions qui ont lieu tous les deux ans.

Si on élargit à d’autres sports, le tournoi de Roland Garros est de moins en moins en clair, et à mon sens, ce n’est pas normal. Bientôt, vous verrez qu’il en sera de même pour le Tour de France et les JO. Ce ne sont pas des compétitions qui m’intéressent, mais je répète que je pense à tout le monde.

Mais replongeons-nous dans l’histoire, et pensons à ce que nous aurions loupé si l’intégralité des grands tournois n’avait pas été diffusée en clair. Je ne parle pas des finales, des demies ou des quarts qui sont diffusés en clair à l’heure actuelle, mais des matchs de poule.

En 1998, il n’est pas dit que le match de poule Pays-Bas-Mexique décisif aurait été diffusé en clair. Du coup, nous aurions loupé le but d’Hernandez à la 95 e minute commenté de façon inoubliable par Michel Drhey.

On peut aussi parler du match décisif de l’Euro 2000 Angleterre-Roumanie commenté par le duo Patrick Montel-Charles Biétry. A chaque action dangereuse et encore plus à chaque but, on avait l’impression que le joueur cité par Montel venait de gagner le 100 mètres. D’ailleurs, ce que je dis est valable pour un bon nombre des actions footballistiques qu’il commentait.

Et qu’en est-il de Suisse- Croatie à l’Euro 2004 où sur un coup-franc suisse, Biétry indique avec assurance que c’est Frei qui va le tirer, comme il l’a fait toute la saison à Rennes. Et il se ravise tout bas quand il se rend compte que ce n’est pas Frei qui tire.

Et parlons des matchs de la World Cup 94 commentés par le duo Roustan-Cantona. Je pense par exemple à Colombie-Suisse lors duquel la Colombie marque un but quelques instants après que le Suisse Sforza est resté près d’une minute à terre en faisant croire qu’il était blessé. Et à ce moment- là Canto dit en parlant de Sforza : « C’est bien fait pour sa gueule », en voulant dire qu’il avait contribué à la déconcentration de son équipe.

D’ailleurs, ce même Cantona raconte une blague sur Ceaucescu lors du match Roumanie-Suisse, après laquelle Roustan réplique que les blagues de Canto sont mieux que celles de Denisot qui sont un peu tartes.

N’oublions pas non plus l’inoubliable duo Dominique Leglou-Raymond Domenech qui sera également présent lors de l’Euro 1996, et dont la qualité des matchs n’aurait pas été la même, notamment sans les commentaires avisés de notre ancien sélectionneur national.

Et enfin, que dire de l’inoubliable question minitel du jour posée par Thierry Roland lors de tous les matchs, mais tellement plus drôle lors d’un tournoi international car les questions étaient si faciles que même lui faisait comprendre à l’antenne que pour ne pas trouver, il faudrait être nul.

Ce même Thierry Roland qui, d’ailleurs, parfois avec Jean-Michel Larqué, parla du prochain match du "Variétés" ou du tournoi des jeunes de tel ou tel club. Compréhensible lors d’un match de coupe de France, mais dont l’utilité reste discutable lors d’un Euro ou d’une Coupe du monde.

On pourrait remonter plus loin en citant les commentaires lyriques de Michel Drucker, et ceux pleins d’approximation de Bernard Père. Et que dire de ceux du duo Cangioni-Raynal dont ce dernier, notamment durant la Coupe du Monde 78 ou 82, essayait toujours d’apporter une touche culturelle en parlant de la ville dans laquelle se jouait le,match qu’il commentait ?

Bref, si les matchs avaient toujours été diffusés par une chaîne payante, nous n’aurions peut-être jamais profité de tous ces moments cités. Certains étaient drôles, d’autres ridicules, mais dans tous les cas, ils restent dans nos mémoires.

Enfin, comment voulez-vous que le jeune public s’intéresse au foot s’il ne peut pas le voir ? En effet, durant cet Euro, la plupart des matchs diffusés en clair auront lieu à 21 h. De fait, un enfant ne peut pas le regarder entier et se faire sa culture foot.

Les meilleurs moments ne se produisent pas nécessairement, et comme par magie, au moment des matchs à élimination directe.

Alors, pour toutes ces raisons, s’il vous plaît, rediffusez la Coupe du Monde et l’Euro en clair. Mais entièrement en clair. Merci.


Supporter de l'OM, Jean-Baptiste (35 ans) habite aujourd'hui à Lyon et officie en tant que chargé de rédaction. Il contribue à afterfoot.media et est abonné à la revue After Foot.

commentaireCommenter