laRevue
After
L'After et moi, par Mohamed Bouhafsi Abonnés
L'After et moi, par Mohamed Bouhafsi

Mohamed Bouhafsi nous raconte son histoire aux côtés de l'After.

Mon histoire d’amour avec l’After a commencé en 2006. À l’époque, je m’endormais en l’écoutant. J’étais passionné par les prises de paroles endiablées de Daniel Riolo. Pour moi, il était un modèle, à tel point que j’appelais tous les deux ou trois jours. Ma mère devenait folle en découvrant sur ma facture téléphonique le hors forfait du 3216. Mais je faisais ainsi partie d’une famille. Un jour, Maxime, du standard, m’a appelé pour que je réagisse à un débat sur l’Olympique de Marseille. J’étais au cinéma avec des amis, je suis sorti de la salle. J’ai raté la moitié du film, mais ce n’était pas grave, l’After, c’était moi, aussi. À partir de 2010, je me suis rendu tous les soirs au studio délocalisé de l’Adidas Store des Champs-Élysées. J’étais le partenaire de Daniel Riolo, vers minuit, à l’heure du quiz, dont nous étions les rois. Le producteur de l’émission, Jérôme Thomas, a fini par m’interdire de jouer avec lui : « Tu comprends, les gens vont croire que c’est pipé si ça continue. » J’avais mis un pied dans la famille, je n’en sortirais plus.

« Tu vas souffrir avec l’After »

J’ai intégré RMC Sport en 2011, suis passé en CDI en 2012. Puis, j’ai continué mon ascension dans la station. J’ai grandi, mais ne reste jamais loin de l’After. J’ai même produit certaines émissions. Quand, en 2013, je me suis concentré sur l’actualité du football, François Pesenti, le directeur général de RMC, m’a convoqué. Il eut ces mots directs : « Écoute, tu fais du bon taf, mais tu dois apprendre une chose : sois toujours solidaire de l’After Foot. Tu vas souffrir à cause d’eux, tu vas recevoir des appels, des gens seront en colère, t’en voudront de travailler à proximité. Ne te désolidarise jamais. Ils...

Contenu réservé aux abonnés

84 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

L'édito de Gilbert Brisbois et Daniel Riolo
L'édito de Gilbert Brisbois et Daniel Riolo Abonnés

Daniel Riolo, Gilbert Brisbois et l'équipe de l'AFTER FOOT signent un sixième numéro exceptionnel de 150 pages pour comprendre la passion qui anime les supporters. Paris, Lyon, Marseille mais également Bordeaux, Nantes, Saint-Etienne... toutes les appartenances sont passées au crible.

Un ouvrage indispensable pour poser un diagnostic, comprendre les enjeux qui bousculent les tribunes françaises et répondre aux violences et polémiques qui ont agité la saison passée.
A lire aussi dans ce nouveau numéro l'interview exclusive de Bruno Génésio mais aussi des éditos, des témoignages et des articles de journalistes, consultants et économistes.

1 commentaire
Ça bouge sur Afterfoot.media
Ça bouge sur Afterfoot.media Abonnés

Sélection des meilleures contributions publiées depuis trois mois sur afterfoot.media, lien entre nous et vous et espace de débat. Parce que la rencontre et le débat, c’est ça, le sel de l’After. 

0 commentaire
Ultras d'accord !
Ultras d'accord ! Abonnés

Romain Mabille, Rachid Zeroual et Romain Gaudin sont tous trois les patrons de leur tribune, le CUP au Parc des princes, les South Winners au Vélodrome et la Brigade Loire à la Beaujoire. Au-delà des rivalités, les Ultras ont la même vision du foot, du club et de l’attachement identitaire qui le relie au supporter.

0 commentaire