la revue
Foot italien
L’Atalanta ou l’Ultra-solidarité Abonnés
L’Atalanta ou l’Ultra-solidarité

Encore plus qu’ailleurs en Italie, les Ultras de l’Atalanta n’hésitent pas à afficher leur appartenance à leur territoire. Un lien fort unit Bergame à ses tifosi, qui, quand la ville est devenue l’épicentre du coronavirus en Europe, se sont retroussé les manches.


Lorsque vous entrez dans la ville, des panneaux marron vous sautent aux yeux, barrés d’un grand « Bergame, Cité des Mille ». La référence est historique. Au milieu du XIXe siècle, en pleine bataille pour l’unification d’une Italie alors morcelée en plusieurs royaumes indépendants, le général Giuseppe Garibaldi constitue une armée de volontaires dans le nord du pays, destination la Sicile. Le but : renverser les Bourbons et réunir les royaumes des Deux-Siciles et de Sardaigne. Avec son gros millier de combattants, renforcé par des Siciliens, Garibaldi parvient à ses fins. En octobre 1860, le royaume des Deux-Siciles est annexé au royaume de Sardaigne. Parmi les mille soldats, la province la plus représentée est celle de Bergame. La ville héritera du surnom de « Città dei Mille », pour bien marquer la capacité des Bergamasques à défendre des causes justes, au péril de leur vie. Le volontariat à Bergame, c’est une vocation vieille de plusieurs siècles. Elle n’a jamais été démentie.

« À Bergame, il est quasiment impossible de trouver quelqu’un qui ne soit pas engagé bénévolement dans une association ou une action. C’est dans notre ADN », résume Dino Nikpalj, journaliste à L’Eco di Bergamo, le quotidien local. « Il faut comprendre le contexte et la culture de cette ville, renchérit Francesco Alleva, porte-parole de la mairie. Cette année, pour la première fois, l’Italie a désigné une Capitale du volontariat. L’idée était de célébrer des actions bénévoles qui soudent une communauté. Cette capitale, c’est Bergame ! Ce n’est pas un hasard. Plus d’une personne sur dix dans la province [Bergame et plus de 240 communes alentour, ndlr] est régulièrement volontaire. Ici, l’entraide est une réalité. »

En mars 2020, Bergame prend de plein fouet la première vague de Covid.
En mars 2020, Bergame prend de plein fouet la première vague de Covid.

La belle âme de Bergame

En mars 2020, la solidarité...

Contenu réservé aux abonnés

76 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

L'édito de Gilbert Brisbois et Daniel Riolo
L'édito de Gilbert Brisbois et Daniel Riolo Abonnés

Daniel Riolo, Gilbert Brisbois et l'équipe de l'AFTER FOOT signent un sixième numéro exceptionnel de 150 pages pour comprendre la passion qui anime les supporters. Paris, Lyon, Marseille mais également Bordeaux, Nantes, Saint-Etienne... toutes les appartenances sont passées au crible.

Un ouvrage indispensable pour poser un diagnostic, comprendre les enjeux qui bousculent les tribunes françaises et répondre aux violences et polémiques qui ont agité la saison passée.
A lire aussi dans ce nouveau numéro l'interview exclusive de Bruno Génésio mais aussi des éditos, des témoignages et des articles de journalistes, consultants et économistes.

1 commentaire
Ça bouge sur Afterfoot.media
Ça bouge sur Afterfoot.media Abonnés

Sélection des meilleures contributions publiées depuis trois mois sur afterfoot.media, lien entre nous et vous et espace de débat. Parce que la rencontre et le débat, c’est ça, le sel de l’After. 

0 commentaire
Ultras d'accord !
Ultras d'accord ! Abonnés

Romain Mabille, Rachid Zeroual et Romain Gaudin sont tous trois les patrons de leur tribune, le CUP au Parc des princes, les South Winners au Vélodrome et la Brigade Loire à la Beaujoire. Au-delà des rivalités, les Ultras ont la même vision du foot, du club et de l’attachement identitaire qui le relie au supporter.

0 commentaire