laRevue
Supporters
La Romanità est éternelle Abonnés
La Romanità est éternelle

Ses couleurs, son nom et son symbole : la Roma a tout pris de Rome. Née en 1927 de la fusion de plusieurs clubs de la capitale italienne, elle s’est forgé une solide carapace identitaire. Plongée au cœur de la Romanità.

Il a d’abord un petit rire, puis il cherche ses mots. Quand on l’interroge sur ce qu’est la Romanità, chaque supporter de la Roma a cette même phrase : « Si on ne peut pas l’expliquer, vous ne pourrez pas le comprendre. » Le Romain est fier, de son passé glorieux, de sa ville, de ses traditions et de ce qu’il est. Il pense que toute l’Italie le jalouse parce qu’à Rome, il y a tout – « À Rome, j’ai tout ce dont j’ai besoin », se félicitait Francesco Totti lors des derniers mois de sa carrière. Le Romain vit dans une ville dont les monuments sont connus du monde entier, dont le passé est célèbre et dont la simple évocation rappelle la domination d’un empire. Roma caput mundi. Rome, capitale du monde. Déambuler dans Rome donne le vertige. La terre s’arrête de tourner quand on longe le Colisée. À chaque coin de rue, surgit un vestige de l’Antiquité. À chaque fois qu’un touriste s’émerveille devant la beauté de cette ville-musée, quelque part dans Rome, un Romain sourit. Il sait que sa ville est spéciale. En retour, lui aussi se sent spécial.

Le Romain est fier de sa ville. Il l’est tout autant de la façon dont il soutient le club de son cœur. « Je ne me rappelle pas quand je suis devenu romanista, car… je l’ai toujours été », confirme Gabriele Fasan, qui travaille à Il Romanista, le seul quotidien au monde consacré à un club de football. On naît romanista, on le devient difficilement. « Être supporter de la Roma, c’est un sentiment de fierté, ajoute le journaliste. Et d’orgueil. La Roma pour nous, c’est comme un enfant. Nous pouvons la critiquer, mais ne supportons pas que d’autres le fassent. » Beaucoup de supporters de la...

Contenu réservé aux abonnés

86 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

L'édito de Gilbert Brisbois et Daniel Riolo
L'édito de Gilbert Brisbois et Daniel Riolo Abonnés

Daniel Riolo, Gilbert Brisbois et l'équipe de l'AFTER FOOT signent un sixième numéro exceptionnel de 150 pages pour comprendre la passion qui anime les supporters. Paris, Lyon, Marseille mais également Bordeaux, Nantes, Saint-Etienne... toutes les appartenances sont passées au crible.

Un ouvrage indispensable pour poser un diagnostic, comprendre les enjeux qui bousculent les tribunes françaises et répondre aux violences et polémiques qui ont agité la saison passée.
A lire aussi dans ce nouveau numéro l'interview exclusive de Bruno Génésio mais aussi des éditos, des témoignages et des articles de journalistes, consultants et économistes.

1 commentaire
Ça bouge sur Afterfoot.media
Ça bouge sur Afterfoot.media Abonnés

Sélection des meilleures contributions publiées depuis trois mois sur afterfoot.media, lien entre nous et vous et espace de débat. Parce que la rencontre et le débat, c’est ça, le sel de l’After. 

0 commentaire
Ultras d'accord !
Ultras d'accord ! Abonnés

Romain Mabille, Rachid Zeroual et Romain Gaudin sont tous trois les patrons de leur tribune, le CUP au Parc des princes, les South Winners au Vélodrome et la Brigade Loire à la Beaujoire. Au-delà des rivalités, les Ultras ont la même vision du foot, du club et de l’attachement identitaire qui le relie au supporter.

0 commentaire