la revue
analyse
La VAR est dans le fruit Abonnés
La VAR est dans le fruit

L’introduction de la VAR dans les lois du football ne devait en rien les modifier, mais se contenter d’apporter une aide aux arbitres dans quelques cas épineux. Une promesse dévoyée, parce qu’arbitrage vidéo et football sont incompatibles. Autopsie d’un fiasco.

Zidane, « très en colère », vient demander des explications à l’arbitre sur le terrain à la fin du match : le penalty en faveur du Real Madrid s’est transformé, après intervention de la VAR, en penalty, très controversé, en faveur de Séville, pour une faute de main dans la surface madrilène intervenue vingt secondes plus tôt. Comment prétendre ensuite que les décisions de la VAR ne modifient pas le résultat d’un match et le classement final des compétitions ? Ce soir-là, le Real aurait dû prendre la tête de la Liga.

Pour justifier l’introduction de ce « corps étranger » (Clément Turpin, préface de VAR ? le miroir aux alouettes), les représentants de la FIFA prétendaient éliminer ainsi les erreurs d’arbitrage manifestes et, in fine, améliorer l’équité sportive. Ce chemin est semé d’obstacles insurmontables, confronté à l’ambition affichée du Board de redynamiser le football.

La magie fragile des 17 lois du jeu

La magie du football repose sur 17 lois du jeu, une classification de Stanley Rous adoptée en 1937. La modification de ces lois n’est possible qu’une fois par an, lors du Board, qui réunit les nations britanniques et la FIFA. Cette dernière représente toutes les autres fédérations nationales affiliées, à savoir plus de 210 en 2021. L’étude des archives du Board au XXe siècle révèle qu’il est souverain dans ses décisions, motivant des ajustements réguliers des lois du jeu. Mais, en instituant en 2014 des commissions de réflexion sur la technologie et le football, la FIFA a semble-t-il pris la main, comme en témoigne la déclaration de Jonathan Ford, le directeur général du Board, le jeudi 7 janvier 2016 : « Nous faisons la recommandation la plus forte possible pour que cette expérience (la VAR) soit approuvée lors de la réunion générale annuelle en mars, à Cardiff....

Contenu réservé aux abonnés

87 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

L'édito de Gilbert Brisbois et Daniel Riolo
L'édito de Gilbert Brisbois et Daniel Riolo Abonnés

Daniel Riolo, Gilbert Brisbois et l'équipe de l'AFTER FOOT signent un sixième numéro exceptionnel de 150 pages pour comprendre la passion qui anime les supporters. Paris, Lyon, Marseille mais également Bordeaux, Nantes, Saint-Etienne... toutes les appartenances sont passées au crible.

Un ouvrage indispensable pour poser un diagnostic, comprendre les enjeux qui bousculent les tribunes françaises et répondre aux violences et polémiques qui ont agité la saison passée.
A lire aussi dans ce nouveau numéro l'interview exclusive de Bruno Génésio mais aussi des éditos, des témoignages et des articles de journalistes, consultants et économistes.

1 commentaire
Ça bouge sur Afterfoot.media
Ça bouge sur Afterfoot.media Abonnés

Sélection des meilleures contributions publiées depuis trois mois sur afterfoot.media, lien entre nous et vous et espace de débat. Parce que la rencontre et le débat, c’est ça, le sel de l’After. 

0 commentaire
Ultras d'accord !
Ultras d'accord ! Abonnés

Romain Mabille, Rachid Zeroual et Romain Gaudin sont tous trois les patrons de leur tribune, le CUP au Parc des princes, les South Winners au Vélodrome et la Brigade Loire à la Beaujoire. Au-delà des rivalités, les Ultras ont la même vision du foot, du club et de l’attachement identitaire qui le relie au supporter.

0 commentaire