laRevue
Supporters
Le Caire, nid d'emmerdes Abonnés
Le Caire, nid d'emmerdes

C’est peut-être un teaser du prochain film OSS 117 qu’a voulu nous offrir Roland Romeyer, le président de l’AS Saint-Étienne. À part pour nous faire rire, on se demande bien ce qui a pu pousser le président de l’ASSE dans une histoire de transfert, celle de Mostafa Mohamed, devenue rocambolesque et, il faut bien le dire, un peu minable.


Même si sa ressemblance physique avec l’ex-dictateur Kadhafi reste indiscutable, c’est bien dans le rôle d’un agent français, stéphanois précisément, que Romeyer a évolué dans ce court métrage croquignolesque.

Mi-décembre, l’AS Saint-Étienne s’intéresse à Mostafa Mohamed, l’attaquant du Zamalek, l’un des plus grands clubs d’Égypte. Mostafa a en effet été ciblé comme recrue préférentielle pour renforcer l’attaque stéphanoise. Il faut dire qu’un bon attaquant chez les Verts, on a oublié à quoi ça pouvait ressembler. La dernière fois qu’on a sorti le chéquier pour un 9, c’était pour Loïs Diony, un fiasco. 9 millions, le plus gros transfert de l’histoire du club. Le plus gros flop aussi. Est-ce la raison qui a poussé Romeyer à s’impliquer aussi directement dans un dossier transfert ?

Entre Noël et le jour de l’An, une première délégation « verte » fait le déplacement pour négocier les grandes lignes d’un contrat qui semble devoir se concrétiser rapidement. Le fantasque et ancien attaquant de l’OM, Mido (une vedette en Égypte) se mouille à la télévision égyptienne : « Le transfert de Mostafa Mohamed va se faire », lâche-t-il dans Le Vestiaire, son émission sur la chaîne égyptienne Al Nahar. « Ne vous inquiétez pas… régler les petits détails sur un contrat prend plus de temps que de se mettre d’accord sur les grandes lignes » ajoute-t-il en expert. 5 millions de dollars pour quatre ans et demi de contrat : telles sont lesdites grandes lignes. Reste à savoir ce que sont les petites.

Le peuple des Verts est heureux. Le « Chevalier blanc » (surnom des joueurs de Zamalek) est en route. Reste à finaliser les fameux détails. Ce dont Roland Romeyer, lunettes fumées sur le nez, se charge. Le président de l’ASSE vient tout juste de débarquer son directeur général, Xavier Thuilot, c’est donc...

Contenu réservé aux abonnés

77 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

L'édito de Gilbert Brisbois et Daniel Riolo
L'édito de Gilbert Brisbois et Daniel Riolo Abonnés

Daniel Riolo, Gilbert Brisbois et l'équipe de l'AFTER FOOT signent un sixième numéro exceptionnel de 150 pages pour comprendre la passion qui anime les supporters. Paris, Lyon, Marseille mais également Bordeaux, Nantes, Saint-Etienne... toutes les appartenances sont passées au crible.

Un ouvrage indispensable pour poser un diagnostic, comprendre les enjeux qui bousculent les tribunes françaises et répondre aux violences et polémiques qui ont agité la saison passée.
A lire aussi dans ce nouveau numéro l'interview exclusive de Bruno Génésio mais aussi des éditos, des témoignages et des articles de journalistes, consultants et économistes.

1 commentaire
Ça bouge sur Afterfoot.media
Ça bouge sur Afterfoot.media Abonnés

Sélection des meilleures contributions publiées depuis trois mois sur afterfoot.media, lien entre nous et vous et espace de débat. Parce que la rencontre et le débat, c’est ça, le sel de l’After. 

0 commentaire
Ultras d'accord !
Ultras d'accord ! Abonnés

Romain Mabille, Rachid Zeroual et Romain Gaudin sont tous trois les patrons de leur tribune, le CUP au Parc des princes, les South Winners au Vélodrome et la Brigade Loire à la Beaujoire. Au-delà des rivalités, les Ultras ont la même vision du foot, du club et de l’attachement identitaire qui le relie au supporter.

0 commentaire