laRevue
Supporters
Le référent supporter, un lien indispensable Abonnés
Le référent supporter, un lien indispensable

Arnaud Szymanski est le référent supporter (OLS, Officier de liaison des supporters) du Racing Club de Strasbourg. Il raconte son parcours, parle de l’importance de son rôle dans les rapports entre club et tribunes et détaille ses idées pour une meilleure compréhension mutuelle entre tous les acteurs. Gilbert Brisbois approves this message.


Supporter du Racing depuis la saison 1988-89, j’ai commencé à fréquenter le quart de virage Nord-Ouest du stade de la Meinau lors de la saison 1994-95. Membre depuis lors des UB90 (Ultra Boys, le groupe d’Ultras strasbourgeois), j’ai été actif au sein du bureau directeur de l’association pendant plusieurs saisons, puis capo du groupe. Les relations avec le club faisaient alors partie de mes missions.

En 2018, je suis devenu l’OLS du Racing Club de Strasbourg, à temps plein. Ma mission est à la fois simple et compliquée. Simple parce que je suis dans un club à l’écoute, qui essaye toujours de trouver des solutions pour nos supporters. Compliquée parce qu’être référent supporter, c’est composer avec de nombreux interlocuteurs extérieurs au monde du foot, qui parfois ne connaissent pas ou ne comprennent pas les codes des supporters, qu’ils soient ultras ou simples suiveurs.

L’OLS est un médiateur. Il est là pour rassurer et dialoguer. Ma mission principale est d’anticiper et de gérer les problématiques qui tournent autour du match, que ce soit à domicile ou à l’extérieur. La réception des supporters adverses, les déplacements des nôtres, leur accueil, les liens avec les différentes forces de l’ordre. Un rôle qui oblige à une fine connaissance des codes des tribunes, mais aussi à une relation de confiance avec les leaders des différents groupes connus.

Ce rôle transversal est devenu indispensable dans les clubs professionnels. Tous les lecteurs la Revue de l’After ont suivi l’actualité de ces derniers mois, entre débordements dans les tribunes, jets de projectiles sur les terrains et interdictions de déplacements.

C’est la Ligue de football professionnelle (LFP), appuyée sur une loi de 2016, qui a obligé chaque club à mettre en place un OLS, tout en créant un guide de bonnes pratiques qui fonctionne très bien. Au sein de...

Contenu réservé aux abonnés

59 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

L'édito de Gilbert Brisbois et Daniel Riolo
L'édito de Gilbert Brisbois et Daniel Riolo Abonnés

Daniel Riolo, Gilbert Brisbois et l'équipe de l'AFTER FOOT signent un sixième numéro exceptionnel de 150 pages pour comprendre la passion qui anime les supporters. Paris, Lyon, Marseille mais également Bordeaux, Nantes, Saint-Etienne... toutes les appartenances sont passées au crible.

Un ouvrage indispensable pour poser un diagnostic, comprendre les enjeux qui bousculent les tribunes françaises et répondre aux violences et polémiques qui ont agité la saison passée.
A lire aussi dans ce nouveau numéro l'interview exclusive de Bruno Génésio mais aussi des éditos, des témoignages et des articles de journalistes, consultants et économistes.

1 commentaire
Ça bouge sur Afterfoot.media
Ça bouge sur Afterfoot.media Abonnés

Sélection des meilleures contributions publiées depuis trois mois sur afterfoot.media, lien entre nous et vous et espace de débat. Parce que la rencontre et le débat, c’est ça, le sel de l’After. 

0 commentaire
Ultras d'accord !
Ultras d'accord ! Abonnés

Romain Mabille, Rachid Zeroual et Romain Gaudin sont tous trois les patrons de leur tribune, le CUP au Parc des princes, les South Winners au Vélodrome et la Brigade Loire à la Beaujoire. Au-delà des rivalités, les Ultras ont la même vision du foot, du club et de l’attachement identitaire qui le relie au supporter.

0 commentaire