la revue
Médias
Les femmes sifflent la fin du hors-jeu Abonnés
Les femmes sifflent la fin du hors-jeu

Football féminin et médias n’ont pas toujours fait bon ménage. Cette relation tumultueuse est à l’image de la société et de la place qu’y occupent les femmes.


Le lundi 9 mai 1881, le Glasgow Herald rend compte du premier match de football féminin, organisé le samedi précédent par Helen Graham Matthews, un « match international » gagné (3-0) par l’Écosse face à l’Angleterre. La presse n’est pas tendre. Dans le Edinburgh Evening News, on note que le type de jeu pratiqué était dans l’ensemble « très simple ». Et dans le Bell’s Life du 14 mai, les femmes sont comparées à des « écoliers novices », la rencontre est considérée comme « une farce » et le football pratiqué « d’un niveau des plus primitifs ». Si le match est considéré comme une farce, c’est parce qu’en réalité, il a été organisé pour se moquer des femmes et arrêté après que le public – essentiellement des hommes – a envahi le terrain, comme des quelques autres qui suivront cette année-là. En 1887, une autre tentative de ce type aura lieu et s’achèvera dans les mêmes conditions.

7 juillet 2019 : l'équipe américaine féminine de foot exulte après sa victoire en Coupe du Monde.
7 juillet 2019 : l'équipe américaine féminine de foot exulte après sa victoire en Coupe du Monde.

Un coup d’envoi compliqué

Quelques années plus tard, lors de la tournée du British Ladies Football Club (1895-1897) présidé par la militante féministe Florence Dixie et créé par la joueuse Nettie Honeyball, les journalistes y vont de commentaires acerbes. Dans le Pall Mall Gazette du 23 février 1895, un correspondant écrit : « Quelqu’un a-t-il déjà vu une femme courir gracieusement ou rapidement ? Une femme se dandine parfois comme un canard, parfois comme une poule, tout dépend de son poids. Elle est physiquement incapable d’étirer suffisamment ses jambes pour prendre la foulée masculine. Dame Nature n’a pas voulu qu’elle fasse quelque chose de ce genre. » Le Yorkshire Evening Post du 10 mai de la même année ajoute que, parmi les joueuses du...

Contenu réservé aux abonnés

82 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

L'édito de Gilbert Brisbois et Daniel Riolo
L'édito de Gilbert Brisbois et Daniel Riolo Abonnés

Daniel Riolo, Gilbert Brisbois et l'équipe de l'AFTER FOOT signent un sixième numéro exceptionnel de 150 pages pour comprendre la passion qui anime les supporters. Paris, Lyon, Marseille mais également Bordeaux, Nantes, Saint-Etienne... toutes les appartenances sont passées au crible.

Un ouvrage indispensable pour poser un diagnostic, comprendre les enjeux qui bousculent les tribunes françaises et répondre aux violences et polémiques qui ont agité la saison passée.
A lire aussi dans ce nouveau numéro l'interview exclusive de Bruno Génésio mais aussi des éditos, des témoignages et des articles de journalistes, consultants et économistes.

1 commentaire
Ça bouge sur Afterfoot.media
Ça bouge sur Afterfoot.media Abonnés

Sélection des meilleures contributions publiées depuis trois mois sur afterfoot.media, lien entre nous et vous et espace de débat. Parce que la rencontre et le débat, c’est ça, le sel de l’After. 

0 commentaire
Ultras d'accord !
Ultras d'accord ! Abonnés

Romain Mabille, Rachid Zeroual et Romain Gaudin sont tous trois les patrons de leur tribune, le CUP au Parc des princes, les South Winners au Vélodrome et la Brigade Loire à la Beaujoire. Au-delà des rivalités, les Ultras ont la même vision du foot, du club et de l’attachement identitaire qui le relie au supporter.

0 commentaire