Éditos
Édito
L'identité heureuse Abonnés
L'identité heureuse

Oui, le football est identitaire... Mais est-ce vraiment un problème ? L'édito de Daniel Riolo et Gilbert Bribois.

Par quelle acrobatie identité est-il devenu un gros mot ? Qui a décidé que demander à quelqu’un d’où il venait relevait du racisme ? Le « wokisme » est une maladie grave, une pandémie à endiguer. Étrange paradoxe que cette époque où, dans le même temps, on jure tous, la main sur le cœur, qu’on est fier de ses origines…

Revendiquer son identité, est-ce un désir d’adhésion ou un rejet de l’autre ? L’histoire des idées politiques a beaucoup louvoyé à ce sujet. Chahutée de tous bords, l’idée commune s’est stabilisée aujourd’hui, qui consiste à penser que l’identité est un concept de droite. Pour les internationalistes de l’extrême gauche (LFI et associés), c’est même un truc de facho. Mais on a encore le droit de combattre cette étroitesse d’esprit, cet enfermement idéologique et cette disqualification.

Dans les années 1980, trop occupée à promouvoir la diversité et le multiculturalisme, la gauche française a abandonné les idées nationale et identitaire. Le FN s’est jeté dessus. La droite traditionnelle française, elle, a couru derrière. Trop tard. Pour l’intelligentsia, l’identité est restée trop longtemps un objet restreint et étriqué, qui rimait avec frontières, armée, service militaire. C’était « la voix des nations et c’est la voix du sang » de Jacques Brel. Le sang, c’était « le sang impur » de La Marseillaise, dont on ne voulait pas contextualiser les paroles. La chanter, ce n’est pas bien, ne pas la chanter, c’est mal, selon les époques, ça varie. On n’en voulait pas à Platini de ne pas la chanter mais, vingt ans plus tard, on en veut à Benzema de ne pas le faire. On se perd. On s’est perdu.

Et le foot dans tout ça ? Eh bien, il apparaît comme une juxtaposition d’identités. On pourrait presque dire qu’il n’est que ça. Les...

Contenu disponible gratuitement

52 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

L'édito de Gilbert Brisbois et Daniel Riolo
L'édito de Gilbert Brisbois et Daniel Riolo Abonnés

Daniel Riolo, Gilbert Brisbois et l'équipe de l'AFTER FOOT signent un sixième numéro exceptionnel de 150 pages pour comprendre la passion qui anime les supporters. Paris, Lyon, Marseille mais également Bordeaux, Nantes, Saint-Etienne... toutes les appartenances sont passées au crible.

Un ouvrage indispensable pour poser un diagnostic, comprendre les enjeux qui bousculent les tribunes françaises et répondre aux violences et polémiques qui ont agité la saison passée.
A lire aussi dans ce nouveau numéro l'interview exclusive de Bruno Génésio mais aussi des éditos, des témoignages et des articles de journalistes, consultants et économistes.

1 commentaire
Ça bouge sur Afterfoot.media
Ça bouge sur Afterfoot.media Abonnés

Sélection des meilleures contributions publiées depuis trois mois sur afterfoot.media, lien entre nous et vous et espace de débat. Parce que la rencontre et le débat, c’est ça, le sel de l’After. 

0 commentaire
Ultras d'accord !
Ultras d'accord ! Abonnés

Romain Mabille, Rachid Zeroual et Romain Gaudin sont tous trois les patrons de leur tribune, le CUP au Parc des princes, les South Winners au Vélodrome et la Brigade Loire à la Beaujoire. Au-delà des rivalités, les Ultras ont la même vision du foot, du club et de l’attachement identitaire qui le relie au supporter.

0 commentaire