la revue
Religion
Prions et jouons ensemble Abonnés
Prions et jouons ensemble

La Revue de l’After a réuni l’abbé Pierre Amar, vicaire du diocèse de Versailles, l’imam Tareq Oubrou, recteur de la mosquée Al-Houda de Bordeaux, et le grand rabbin de France, Haïm Korsia. Dans ce dialogue interreligieux sur le football, le collectif passe avant la performance individuelle.


AF : Quel est votre rapport au football ?

Pierre Amar : Je suis prêtre depuis vingt ans à Versailles. J’aime le sport et le foot en particulier. Je suis d’ailleurs avec beaucoup de passion l’aventure du club de ma ville, le FC Versailles, en Nationale 2, Petit Poucet de la Coupe de France, qui affronte Nice. C’est David contre Goliath ! Une figure biblique. Et on sait tous les trois comment ça se termine, c’est David qui gagne à la fin. C’est la magie de la Coupe de France [en l’espèce, c’est Goliath qui a tranquillement éliminé David, victoire de Nice 2-0 en demi-finale, après cet entretien, ndlr]. En tant qu’homme de religion, je suis un homme de communion et ne peux qu’être touché par cette ferveur derrière notre club. Je ne suis pas très footeux moi-même. J’ai pratiqué le rugby, mais ai dû arrêter il y a quelques années à cause de soucis de santé. On peut dire que je suis croyant mais non pratiquant.

Haïm Korsia : Moi, j’ai joué beaucoup, longtemps. J’ai arrêté juste avant la crise du Covid, je me suis fait une entorse au futsal, où il y a moins d’espace et plus de contacts. Je suis fan du PSG, mais dans ma jeunesse, comme tout le monde, mon club, c’était Saint-Étienne. Les gens de ma génération sont tous capables de vous ressortir la composition de l’équipe, Curkovic, Lopez, Piazza, Janvion… Cette épopée était la nôtre. Dès qu’il y a un club français en Coupe d’Europe, je suis avec lui. Même Marseille, c’est vous dire…

AF : Vous risquez d’être traité de footix, attention !

Haïm Korsia : En France, on a une tradition de centre de formation. Nantes, par exemple, qui nous a battus récemment. Mais à Nantes, Auxerre, même au PSG, cette...

Contenu réservé aux abonnés

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

la revue
Religion
Prions et jouons ensemble Abonnés
Jimmy Braun
Jimmy Braun

Quand j’appelais l’After en 2006 en sortant du Parc des Princes, je ne m’imaginais pas 15 ans plus tard discuter foot au quotidien avec Gilbert et Daniel. À RMC depuis 2016, dans la rédaction, en régie ou en studio, je parle ballon à longueur de journée. Je suis ce que Gilbert appelle « un enfant de l’After ».

Lire l'article en version numérique
commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Bingo : Courbis sans artifice
Bingo : Courbis sans artifice Abonnés

Comment ça, Rolland aurait, à l’antenne, quelques tics de langage et de syntaxe, voire idéologiques ? Rendez-vous pour vérifier et compter les points dès la prochaine émission avec nos cartes de bingo. S’il est en forme, c’est 15 minimum.

0 commentaire
Le roman-photo de l'After
Le roman-photo de l'After Abonnés

Les 24 h chrono de Gilbert par Jérôme THOMAS (dialogues) et Constance GOURNAY (Photos)

0 commentaire