la revue
Édito
L'identité heureuse Gratuit
L'identité heureuse

Oui, le football est identitaire... Mais est-ce vraiment un problème ? L'édito de Daniel Riolo et Gilbert Bribois.

Par quelle acrobatie identité est-il devenu un gros mot ? Qui a décidé que demander à quelqu’un d’où il venait relevait du racisme ? Le « wokisme » est une maladie grave, une pandémie à endiguer. Étrange paradoxe que cette époque où, dans le même temps, on jure tous, la main sur le cœur, qu’on est fier de ses origines…

Revendiquer son identité, est-ce un désir d’adhésion ou un rejet de l’autre ? L’histoire des idées politiques a beaucoup louvoyé à ce sujet. Chahutée de tous bords, l’idée commune s’est stabilisée aujourd’hui, qui consiste à penser que l’identité est un concept de droite. Pour les internationalistes de l’extrême gauche (LFI et associés), c’est même un truc de facho. Mais on a encore le droit de combattre cette étroitesse d’esprit, cet enfermement idéologique et cette disqualification.

Dans les années 1980, trop occupée à promouvoir la diversité et le multiculturalisme, la gauche française a abandonné les idées nationale et identitaire. Le FN s’est jeté dessus. La droite traditionnelle française, elle, a couru derrière. Trop tard. Pour l’intelligentsia, l’identité est restée trop longtemps un objet restreint et étriqué, qui rimait avec frontières, armée, service militaire. C’était « la voix des nations et c’est la voix du sang » de Jacques Brel. Le sang, c’était « le sang impur » de La Marseillaise, dont on ne voulait pas contextualiser les paroles. La chanter, ce n’est pas bien, ne pas la chanter, c’est mal, selon les époques, ça varie. On n’en voulait pas à Platini de ne pas la chanter mais, vingt ans plus tard, on en veut à Benzema de ne pas le faire. On se perd. On s’est perdu.

Et le foot dans tout ça ? Eh bien, il apparaît comme une juxtaposition d’identités. On pourrait presque dire qu’il n’est que ça. Les...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

la revue
Édito
L'identité heureuse Gratuit
Daniel RIOLO
Daniel RIOLO

Journaliste et animateur historique de l'After Foot, il est surtout connu pour rester zen face aux insultes sur Twitter.

Gilbert BRISBOIS
Gilbert BRISBOIS

Animateur vedette de l'After Foot, il essaye toujours de rester calme et objectif pour peu qu'on ne parle pas du RC Strasbourg.

Lire l'article en version numérique
commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Bingo : Courbis sans artifice
Bingo : Courbis sans artifice Abonnés

Comment ça, Rolland aurait, à l’antenne, quelques tics de langage et de syntaxe, voire idéologiques ? Rendez-vous pour vérifier et compter les points dès la prochaine émission avec nos cartes de bingo. S’il est en forme, c’est 15 minimum.

0 commentaire
Le roman-photo de l'After
Le roman-photo de l'After Abonnés

Les 24 h chrono de Gilbert par Jérôme THOMAS (dialogues) et Constance GOURNAY (Photos)

0 commentaire