Menu
France-Algérie 2001 : anatomie d’une déchirure

Il y a vingt ans, en direct sur TF1, pelouse envahie, le « match de la réconciliation » était interrompu un quart d’heure avant son terme. Retour sur un fiasco qui a laissé des traces.

Les retrouvailles ont viré au cauchemar. Ce 6 octobre 2001, les Bleus champions du monde et d’Europe mènent 3 buts à 1 contre l’Algérie, dans un match amical à sens unique. Le Stade de France est plein à craquer et coloré de rouge, de vert, de blanc et de bleu. La foule s’agite, s’impatiente. Des mouvements de foule se dessinent dans les tribunes. Quand Robert Pirès marque le quatrième but, quelque chose craque. Une première spectatrice, Sofia Benlemanne, Lyonnaise de dix-neuf ans et – on l’apprendra par la suite – ancienne internationale algérienne de football, vêtue d’un pull rouge et enroulée dans un drapeau aux couleurs de son pays, saute la barrière d’un mètre qui sépare le public de la pelouse. Trompant la vigilance des stadiers, elle...

Thibaud LEPLAT
Thibaud LEPLAT

Enseignant en philosophie à Sciences Po, auteur de nombreux ouvrages sur le football. Vit à mi-chemin du ballon et de la philosophie. Pile entre Nietzsche et Ribéry.

Lire l'article en version numérique
commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

L'identité heureuse
L'identité heureuse Gratuit

Oui, le football est identitaire... Mais est-ce vraiment un problème ? L'édito de Daniel Riolo et Gilbert Bribois.

commentaire
Identité Football Club
Identité Football Club Abonnés

Le quartier. Ne pas oublier d’où on vient, la règle d’or du joueur de foot. Les quartiers, les banlieues au sens large, ce réservoir immense dans lequel naît la grande majorité de nos joueurs. À l’instar de ce qui se passe aux USA avec les joueurs NBA, depuis deux décennies, notre football vit à l’heure d’une forme de ghettoïsation. Suffisant pour dessiner une identité commune ?

commentaire
Le patriotisme est parfois une affaire d’opportunité
Le patriotisme est parfois une affaire d’opportunité Abonnés

Double champion d’Afrique, champion olympique, Ballon d’or africain, double meilleur buteur de la CAN, auteur d’une bicyclette d’anthologie contre les Bleus… Patrick Mboma a un palmarès qui en fait l’un des plus grands joueurs africains de l’histoire. Patrick, à l’After, on l’adore ! Intelligent, réfléchi et pertinent, il a partagé de nombreuses émissions avec nous. Il raconte ici, en toute franchise, son parcours de binational, entre France et Cameroun.

commentaire