Menu
Culture foot, le paradoxe français

Avec son titre olympique, ses deux Euros et ses deux Coupes du monde, les Bleus comptent parmi les grandes sélections nationales. Pourtant, les clubs français n’ont à leur actif qu’une Ligue des champions (l’OM, en 1993) et une Coupe des coupes (le PSG, en 1996). C’est le paradoxe du football tricolore : il est populaire, mais n’est pas, comme chez nos voisins, un élément de l’identité du pays.

Dès le lendemain de la Grande Guerre, le football est considéré comme le sport de ballon le plus populaire en France. Mais il n’a pas le statut de « sport national », qui définit une partie de la culture française. Il est un produit d’importation, dont le vocabulaire est à peine traduit, à l’image des mots corner et penalty. Il souffre de la concurrence du rugby et du cyclisme. Et dès le début, l’organisation est difficile. Plus tard que celles d’Italie (1898) ou d’Allemagne (1900), la Fédération française de football (FFF) n’est créée qu’en 1919. Avant, plus de trois organismes se disputent le contrôle de la discipline. C’est la création de la Coupe de France, lors de la saison 1917-1918, qui popularise le jeu, autour de la mémoire du dirigeant...

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

L'identité heureuse
L'identité heureuse Gratuit

Oui, le football est identitaire... Mais est-ce vraiment un problème ? L'édito de Daniel Riolo et Gilbert Bribois.

commentaire
Identité Football Club
Identité Football Club Abonnés

Le quartier. Ne pas oublier d’où on vient, la règle d’or du joueur de foot. Les quartiers, les banlieues au sens large, ce réservoir immense dans lequel naît la grande majorité de nos joueurs. À l’instar de ce qui se passe aux USA avec les joueurs NBA, depuis deux décennies, notre football vit à l’heure d’une forme de ghettoïsation. Suffisant pour dessiner une identité commune ?

commentaire
Le patriotisme est parfois une affaire d’opportunité
Le patriotisme est parfois une affaire d’opportunité Abonnés

Double champion d’Afrique, champion olympique, Ballon d’or africain, double meilleur buteur de la CAN, auteur d’une bicyclette d’anthologie contre les Bleus… Patrick Mboma a un palmarès qui en fait l’un des plus grands joueurs africains de l’histoire. Patrick, à l’After, on l’adore ! Intelligent, réfléchi et pertinent, il a partagé de nombreuses émissions avec nous. Il raconte ici, en toute franchise, son parcours de binational, entre France et Cameroun.

commentaire