Menu
Clichés ou véritables identités de jeu ?

Les Anglais sont bons de la tête, surtout sous la pluie, les Allemands un peu bourrins et disciplinés, les Brésiliens forcément beaux, les Italiens truqueurs… Dans le foot des années 1970 et 80, les clichés étaient constitutifs d’une identité aux traits grossiers. Retour sur un foot pas encore globalisé et qui avait du style.

«Le jeu anglais est fait pour les durs. Tous les bons avants-centres ont le nez cassé, les pommettes et les arcades sourcilières éclatées » : la réflexion est signée Ian Branfoot, coach de Southampton, en 1994. « La possession de la balle n’est pas un enjeu », complétait son illustre collègue Bobby Robson. En deux citations, Yves Bigot synthétisait dans son livre Football (éd. Grasset, 1996) THE stéréotype anglais, encore vivace aujourd’hui : le kick and rush. Du jeu long, aérien, direct, avec coup de boule dans la boîte d’un numéro 9 balèze et reprise en second ballon sur des pelouses pourries. Yves Bigot recensait d’autres clichés. Sur la flamboyance de la Seleção brésilienne, forcément solaire : « Le joueur brésilien a le sens du spectacle...

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

L'identité heureuse
L'identité heureuse Gratuit

Oui, le football est identitaire... Mais est-ce vraiment un problème ? L'édito de Daniel Riolo et Gilbert Bribois.

commentaire
Identité Football Club
Identité Football Club Abonnés

Le quartier. Ne pas oublier d’où on vient, la règle d’or du joueur de foot. Les quartiers, les banlieues au sens large, ce réservoir immense dans lequel naît la grande majorité de nos joueurs. À l’instar de ce qui se passe aux USA avec les joueurs NBA, depuis deux décennies, notre football vit à l’heure d’une forme de ghettoïsation. Suffisant pour dessiner une identité commune ?

commentaire
Le patriotisme est parfois une affaire d’opportunité
Le patriotisme est parfois une affaire d’opportunité Abonnés

Double champion d’Afrique, champion olympique, Ballon d’or africain, double meilleur buteur de la CAN, auteur d’une bicyclette d’anthologie contre les Bleus… Patrick Mboma a un palmarès qui en fait l’un des plus grands joueurs africains de l’histoire. Patrick, à l’After, on l’adore ! Intelligent, réfléchi et pertinent, il a partagé de nombreuses émissions avec nous. Il raconte ici, en toute franchise, son parcours de binational, entre France et Cameroun.

commentaire