Menu
Portugal, entre clubisme et patriotisme

Les apparences sont parfois trompeuses : associés sur le même drapeau, le vert, le rouge et le bleu peinent à s’unifier et la Seleção portugaise souffre d’un déficit d’amour au profit des clubs. Ses victoires et les réussites des Figo, Ronaldo ou Mourinho n’effacent pas toujours certains réflexes identitaires. Explication d’un héritage qui peut virer à la schizophrénie.

Au Portugal, nous avons une culture clubistique, mais pas nationaliste » : en mars 2019, alors que la Seleção sort de deux nuls en éliminatoires de l’Euro 2020, António Simões pose les bases d’un débat qui remonte, déjà, au temps où il était joueur. Vainqueur (entre autres) de la C1 1962 avec le Benfica Lisbonne, troisième du Mondial 66 avec le Portugal, l’ex-attaquant témoigne d’« un problème culturel et non footballistique ». Le Portugal est-il vraiment, comme il l’affirme, un pays de clubs plus que de sélection ?

Au Portugal, au-delà de la « culture clubistique » évoquée par Simões, il y a le clubisme, dévotion exclusive, souvent excessive, à son club de cœur. Une affaire à trois. João Sedas Nunes, docteur en sociologie de la culture à la...

Nicolas Vilas
Nicolas Vilas

Spécialiste du football portugais, il s'intéresse quand même aux grands championnats. Sans doute le seul homme sur la planète à apprécier autant le style de Rui Costa que celui d'Eder.

Lire l'article en version numérique
commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

L'identité heureuse
L'identité heureuse Gratuit

Oui, le football est identitaire... Mais est-ce vraiment un problème ? L'édito de Daniel Riolo et Gilbert Bribois.

commentaire
Identité Football Club
Identité Football Club Abonnés

Le quartier. Ne pas oublier d’où on vient, la règle d’or du joueur de foot. Les quartiers, les banlieues au sens large, ce réservoir immense dans lequel naît la grande majorité de nos joueurs. À l’instar de ce qui se passe aux USA avec les joueurs NBA, depuis deux décennies, notre football vit à l’heure d’une forme de ghettoïsation. Suffisant pour dessiner une identité commune ?

commentaire
Le patriotisme est parfois une affaire d’opportunité
Le patriotisme est parfois une affaire d’opportunité Abonnés

Double champion d’Afrique, champion olympique, Ballon d’or africain, double meilleur buteur de la CAN, auteur d’une bicyclette d’anthologie contre les Bleus… Patrick Mboma a un palmarès qui en fait l’un des plus grands joueurs africains de l’histoire. Patrick, à l’After, on l’adore ! Intelligent, réfléchi et pertinent, il a partagé de nombreuses émissions avec nous. Il raconte ici, en toute franchise, son parcours de binational, entre France et Cameroun.

commentaire