Menu
San Lorenzo lutte pour sa Terre Sainte

Qu’est-ce qui réunit des corbeaux, le pape, Aragorn et Carrefour ? La lutte acharnée des supporters de San Lorenzo, qui consacrent leur vie et leur argent à récupérer leur identité perdue. Grâce à eux, le club argentin a enfin retrouvé son quartier historique, plus de quarante ans après en avoir été chassé par la dictature militaire. Un vrai miracle.

C’est le même rituel depuis des années. En milieu de matinée, il commande un café au lait, un croissant et s’installe à l’une des trois tables disposées sur le trottoir devant le bar San Lorenzo, un établissement emblématique du quartier populaire de Boedo, au sud de la capitale argentine. Le serveur sait parfaitement où il va s’asseoir. Face au numéro 1700 de l’avenue La Plata. Comme d’habitude. « L’histoire ne s’efface pas et ne se vend pas. Elle se sent ». Cette phrase l’interpelle à chaque fois. Elle est inscrite sur le rideau métallique à l’entrée du café. L’histoire, Marcelo Culotta ne la sent pas. Quand le quinquagénaire est là, il la voit.

Parce que même s’il a les yeux grands ouverts, l’animateur du programme de radio San Lorenzo Eterno...

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

L'identité heureuse
L'identité heureuse Gratuit

Oui, le football est identitaire... Mais est-ce vraiment un problème ? L'édito de Daniel Riolo et Gilbert Bribois.

commentaire
Identité Football Club
Identité Football Club Abonnés

Le quartier. Ne pas oublier d’où on vient, la règle d’or du joueur de foot. Les quartiers, les banlieues au sens large, ce réservoir immense dans lequel naît la grande majorité de nos joueurs. À l’instar de ce qui se passe aux USA avec les joueurs NBA, depuis deux décennies, notre football vit à l’heure d’une forme de ghettoïsation. Suffisant pour dessiner une identité commune ?

commentaire
Le patriotisme est parfois une affaire d’opportunité
Le patriotisme est parfois une affaire d’opportunité Abonnés

Double champion d’Afrique, champion olympique, Ballon d’or africain, double meilleur buteur de la CAN, auteur d’une bicyclette d’anthologie contre les Bleus… Patrick Mboma a un palmarès qui en fait l’un des plus grands joueurs africains de l’histoire. Patrick, à l’After, on l’adore ! Intelligent, réfléchi et pertinent, il a partagé de nombreuses émissions avec nous. Il raconte ici, en toute franchise, son parcours de binational, entre France et Cameroun.

commentaire