Menu
Bilbao, Basque ou rien

L’Athletic Bilbao est le seul club des grands championnats européens à ne recruter que local. Les chantres de l’internationalisme et du vivre ensemble peuvent bien s’en offusquer, au Pays basque, le modèle rend fier et ne fait pas débat, même s’il provoque des tensions dans la région.

À Bilbao, l’identité n’est pas un vain mot, c’est un leitmotiv. À l’heure du football mondialisé, la particularité de l’Athletic, qui n’engage que des joueurs basques, est devenue une exception. Tous les clubs européens disputent leurs compétitions avec des joueurs de nationalités différentes, plus encore depuis l’arrêt Bosman, qui a révolutionné le monde du ballon rond au milieu des années 1990. En Angleterre, certains clubs jouent avec un seul Anglais, en Espagne le Real Madrid, le FC Barcelone ou l’Atlético Madrid jouent avec très peu de joueurs issus de leur centre de formation et souvent un nombre de nationaux espagnols qui ne suffirait même pas à constituer une équipe de five. À San Mamés, on joue uniquement avec des Basques, on forme...

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

L'identité heureuse
L'identité heureuse Gratuit

Oui, le football est identitaire... Mais est-ce vraiment un problème ? L'édito de Daniel Riolo et Gilbert Bribois.

commentaire
Identité Football Club
Identité Football Club Abonnés

Le quartier. Ne pas oublier d’où on vient, la règle d’or du joueur de foot. Les quartiers, les banlieues au sens large, ce réservoir immense dans lequel naît la grande majorité de nos joueurs. À l’instar de ce qui se passe aux USA avec les joueurs NBA, depuis deux décennies, notre football vit à l’heure d’une forme de ghettoïsation. Suffisant pour dessiner une identité commune ?

commentaire
Le patriotisme est parfois une affaire d’opportunité
Le patriotisme est parfois une affaire d’opportunité Abonnés

Double champion d’Afrique, champion olympique, Ballon d’or africain, double meilleur buteur de la CAN, auteur d’une bicyclette d’anthologie contre les Bleus… Patrick Mboma a un palmarès qui en fait l’un des plus grands joueurs africains de l’histoire. Patrick, à l’After, on l’adore ! Intelligent, réfléchi et pertinent, il a partagé de nombreuses émissions avec nous. Il raconte ici, en toute franchise, son parcours de binational, entre France et Cameroun.

commentaire