Menu
Petit voyage dans le monde des clubs communautaires

On dit que la communauté favorise le repli sur soi. Dans le foot, c’est souvent le contraire qui se produit. Se rassembler autour d’une identité commune n’est pas synonyme de sectarisme.

J’avais 8 ans en octobre 1998. Et le mercredi était jour de foot. Ce jour-là, comme tous les mercredis, je reçois ma convocation pour le match du week-end. Sur le petit bout de papier qui indique le rendez-vous, il est écrit le nom de l’adversaire : « Les Portugais de Ris-Orangis. » Doté d’une culture géographique limitée du fait de mon jeune âge, je sais néanmoins que Ris-Orangis, c’est la ville d’à côté. Pas loin de chez moi, à Évry. Mais le « Portugais » inscrit devant la ville me laisse perplexe. Je sais plus ou moins ce qu’est un Portugais, comme je sais ce qu’est un Arabe, ou un Asiatique. À dire vrai, on parlait plutôt de « Chinois », terme générique et passe-partout dans mon quartier. Il y a toutes sortes de potes d’origines diverses...

Houssem LOUSSAÏEF
Houssem LOUSSAÏEF

Ancien grand espoir du football français reconverti en grand espoir du journalisme sportif.

Lire l'article en version numérique
commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

L'identité heureuse
L'identité heureuse Gratuit

Oui, le football est identitaire... Mais est-ce vraiment un problème ? L'édito de Daniel Riolo et Gilbert Bribois.

commentaire
Identité Football Club
Identité Football Club Abonnés

Le quartier. Ne pas oublier d’où on vient, la règle d’or du joueur de foot. Les quartiers, les banlieues au sens large, ce réservoir immense dans lequel naît la grande majorité de nos joueurs. À l’instar de ce qui se passe aux USA avec les joueurs NBA, depuis deux décennies, notre football vit à l’heure d’une forme de ghettoïsation. Suffisant pour dessiner une identité commune ?

commentaire
Le patriotisme est parfois une affaire d’opportunité
Le patriotisme est parfois une affaire d’opportunité Abonnés

Double champion d’Afrique, champion olympique, Ballon d’or africain, double meilleur buteur de la CAN, auteur d’une bicyclette d’anthologie contre les Bleus… Patrick Mboma a un palmarès qui en fait l’un des plus grands joueurs africains de l’histoire. Patrick, à l’After, on l’adore ! Intelligent, réfléchi et pertinent, il a partagé de nombreuses émissions avec nous. Il raconte ici, en toute franchise, son parcours de binational, entre France et Cameroun.

commentaire