Menu
La VAR est dans le fruit

L’introduction de la VAR dans les lois du football ne devait en rien les modifier, mais se contenter d’apporter une aide aux arbitres dans quelques cas épineux. Une promesse dévoyée, parce qu’arbitrage vidéo et football sont incompatibles. Autopsie d’un fiasco.

Zidane, « très en colère », vient demander des explications à l’arbitre sur le terrain à la fin du match : le penalty en faveur du Real Madrid s’est transformé, après intervention de la VAR, en penalty, très controversé, en faveur de Séville, pour une faute de main dans la surface madrilène intervenue vingt secondes plus tôt. Comment prétendre ensuite que les décisions de la VAR ne modifient pas le résultat d’un match et le classement final des compétitions ? Ce soir-là, le Real aurait dû prendre la tête de la Liga.

Pour justifier l’introduction de ce « corps étranger » (Clément Turpin, préface de VAR ? le miroir aux alouettes), les représentants de la FIFA prétendaient éliminer ainsi les erreurs d’arbitrage manifestes et, in fine, améliorer...

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

L'identité heureuse
L'identité heureuse Gratuit

Oui, le football est identitaire... Mais est-ce vraiment un problème ? L'édito de Daniel Riolo et Gilbert Bribois.

commentaire
Identité Football Club
Identité Football Club Abonnés

Le quartier. Ne pas oublier d’où on vient, la règle d’or du joueur de foot. Les quartiers, les banlieues au sens large, ce réservoir immense dans lequel naît la grande majorité de nos joueurs. À l’instar de ce qui se passe aux USA avec les joueurs NBA, depuis deux décennies, notre football vit à l’heure d’une forme de ghettoïsation. Suffisant pour dessiner une identité commune ?

commentaire
Le patriotisme est parfois une affaire d’opportunité
Le patriotisme est parfois une affaire d’opportunité Abonnés

Double champion d’Afrique, champion olympique, Ballon d’or africain, double meilleur buteur de la CAN, auteur d’une bicyclette d’anthologie contre les Bleus… Patrick Mboma a un palmarès qui en fait l’un des plus grands joueurs africains de l’histoire. Patrick, à l’After, on l’adore ! Intelligent, réfléchi et pertinent, il a partagé de nombreuses émissions avec nous. Il raconte ici, en toute franchise, son parcours de binational, entre France et Cameroun.

commentaire