la revue
Écosse
"Old Firm", bien plus qu'une guerre de religion ! Abonnés
"Old Firm", bien plus qu'une guerre de religion !

Vu de l’étranger, the Old Firm, le derby de Glasgow entre le Celtic et les Rangers, relève du conflit religieux. Mais, en près d’un siècle et demi, la société écossaise a bien changé.


L’histoire vulgarisée est bien connue : en novembre 1887, Brother Walfrid, un immigré irlandais débarqué dans les quartiers insalubres de l’est de Glasgow pour échapper à la famine, fonde le Celtic Football Club. Conscient de l’essor du football, l’ecclésiastique y voit une occasion en or de générer des fonds et de pallier les besoins alimentaires et éducatifs de sa communauté. Le Rangers Football Club, l’aîné, fondé en 1872 sans connotation religieuse au départ, voit d’un mauvais œil l’arrivée de cet encombrant rival d’une foi différente. Une féroce rivalité multiséculaire s’installe.

Tout ne débute pas dans le sang et les larmes. Le Celtic est performant dès sa création, mais les Rangers sont moribonds et les clubs cadors de l’époque se nomment Dumbarton ou Queen’s Park. Ce n’est que lors de la saison 1893-94, lorsque les Rangers élisent domicile tout près des chantiers navals de Govan, où travaillent les ouvriers protestants qualifiés, que le club trouve un nouveau public, motivé par une série de quatre victoires consécutives face à un voisin ne cachant pas sa sympathie pour le mouvement nationaliste irlandais. Mais, avant l’heure, les supporters des deux clubs luttent ensemble contre le foot-business : alors que le replay de la finale de la Cup 1909 se termine par un match nul, ils suspectent un résultat arrangé pour que soit jouée une troisième rencontre afin d’engranger plus de recettes. N’appréciant que modérément d’être pris pour des vaches à lait, ils ravagent terrain et guichets.

Des tensions importées d’Ulster

Cette alliance de circonstance ne masque pas très longtemps les problèmes sociétaux de l’Ouest de l’Écosse. Contrairement à des villes comme Liverpool ou Manchester, la vague d’immigration provoquée par la grande famine qui a ravagé l’Irlande de 1845 à 1852 n’est pas exclusivement catholique. Un nombre significatif d’Irlandais unionistes et protestants, descendants des colons...

Contenu réservé aux abonnés

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

la revue
Écosse
"Old Firm", bien plus qu'une guerre de religion ! Abonnés
Grégory Sokol
Grégory Sokol

Littéraire pataugeant dans l’informatique et passionné de ballon rond, élevé en terre de rugby. Maîtrise du contre-pied et de l’accent glaswégien. Centriste lorsqu’il s’agit du Old Firm, je suis ravi d’apporter ma pierre à l’édifice de l’After (ou plutôt au déficit (sic), mais il faut que le lecteur ait la référence ;)

Lire l'article en version numérique
commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Bingo : Courbis sans artifice
Bingo : Courbis sans artifice Abonnés

Comment ça, Rolland aurait, à l’antenne, quelques tics de langage et de syntaxe, voire idéologiques ? Rendez-vous pour vérifier et compter les points dès la prochaine émission avec nos cartes de bingo. S’il est en forme, c’est 15 minimum.

0 commentaire
Le roman-photo de l'After
Le roman-photo de l'After Abonnés

Les 24 h chrono de Gilbert par Jérôme THOMAS (dialogues) et Constance GOURNAY (Photos)

0 commentaire