la revue
Des chiffres et des maîtres Abonnés
Des chiffres et des maîtres

La révolution de la data a ressuscité une vieille lubie, réduire le football à une formule mathématique. Le projet est séduisant mais (attention, spoil alert) très décevant. À la fin, c’est toujours le même qui gagne : le préjugé scientifique.


Mon plus beau cadeau d’anniversaire ? Sans aucun doute une montre chronomètre Casio digitale Water Resist 25 mètres (celle qui faisait aussi lampe de poche), commandée sur le catalogue des Trois Suisses au début des années 1990. Je m’en souviens comme si c’était hier. Armé de mon outil de mesure flambant neuf, je courais dans la maison en chronométrant tout ce qui me tombait sous les yeux : bip la course du chat dans l’escalier, bip mes capacités pulmonaires dans la baignoire, bip la traversée du couloir, bip mon œuf à la coque, bip m’endormir le soir. Une fois que j’avais tout, mais absolument tout mesuré, ne sachant que faire de cette invraisemblable collection de données, je recommençais, tâchant à chaque fois de battre mes records du monde ménagers. Pas de stade en délire, pas de trophée à soulever, seulement la satisfaction enfantine d’avoir grandi un tout petit peu plus que la veille. Cette manie ne dura que quelques jours. Le temps que je me noie dans l’ivresse de l’auto-quantification, la montre, d’origine douteuse, avait rendu l’âme.

Quand, trente ans plus tard, j’ai découvert la fonction podomètre de mon téléphone, qui mesure (à titre gracieux) la longueur moyenne de mes foulées (67 centimètres, pointe à 75 la semaine dernière), l’enfant de 11 ans s’est réveillé d’un coup. J’étais de nouveau pris de la même fièvre statistique : 15 435 pas le samedi, 7 845 le dimanche suivant, 6 837 le lundi… Bref, assez fier (sans trop savoir pourquoi) d’une moyenne de « 7 749 pas par jour au cours des sept derniers jours ». Je continue d’être bluffé par la précision des chiffres, autant qu’intimidé par la somme d’informations dont je suis à la fois le fournisseur et (l’unique ?) destinataire. Le préado remonte à la surface, accompagné d’une étonnante...

Contenu réservé aux abonnés

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

la revue
Des chiffres et des maîtres Abonnés
Thibaud LEPLAT
Thibaud LEPLAT

Enseignant en philosophie à Sciences Po, auteur de nombreux ouvrages sur le football. Vit à mi-chemin du ballon et de la philosophie. Pile entre Nietzsche et Ribéry.

Lire l'article en version numérique
commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Bingo : Courbis sans artifice
Bingo : Courbis sans artifice Abonnés

Comment ça, Rolland aurait, à l’antenne, quelques tics de langage et de syntaxe, voire idéologiques ? Rendez-vous pour vérifier et compter les points dès la prochaine émission avec nos cartes de bingo. S’il est en forme, c’est 15 minimum.

0 commentaire
Le roman-photo de l'After
Le roman-photo de l'After Abonnés

Les 24 h chrono de Gilbert par Jérôme THOMAS (dialogues) et Constance GOURNAY (Photos)

0 commentaire