laRevue
Beauté
Trop beau pour toi Abonnés
Trop beau pour toi

La beauté est subjective. Mais elle dépend beaucoup des critères que l’on va prendre en compte pour l’évaluer. Pour les footballeurs, elle est indissociable de la façon dont ils se déplacent avec le ballon et de l’élégance avec laquelle ils le caressent.


Avant la finale de la Coupe du monde 1998 entre la France et le Brésil, trois cents mannequins du monde entier sont réunis pour un gigantesque défilé Yves Saint Laurent sur la pelouse du Stade de France. Une heure quinze avant le coup d’envoi, l’arène est comble, l’atmosphère électrique. 1,7 milliard de téléspectateurs attendent l’affrontement. En amuse-bouche, les silhouettes de rêve et les visages juvéniles entament leur parade. La beauté est partout, fourreau, minijupe, canadienne, smoking, bustier, résille, jambes et seins nus, drapés… La beauté nargue les caméras et les regards tricolores. Insolente parce que l’air de rien. Chacune avance, le rouge aux lèvres, la pommette scintillante, la démarche séductrice, le port de tête altier, le sourire distant, inaccessible. Lætitia Casta foudroie, Carla Bruni aimante, Adriana Karembeu hypnotise, Inês ­Ribeiro excite, Katoucha chaloupe, Noémie Lenoir irradie, Carmen Kaas broie… Toutes si différentes, des quatre coins de la planète, toutes belles à se damner. La foule les applaudit. Elles n’ont pas marqué de but, mais la beauté est un spectacle, le spectacle ultime. Un diplôme suprême. Injuste et subjectif. Inutile, éphémère et pourtant, il se perpétue depuis la nuit des temps. Le Boléro de Ravel s’achève, les tambours laissent la place aux hymnes et aux champions. Zidane, Lizarazu, Deschamps, Petit, Cafu, Taffarel, Dunga, Leonardo… Doués, célébrés et bientôt légendaires. La beauté plastique tire sa révérence, le sport reprend ses droits. Vraiment ?

David beckham est beau

David Beckham
David Beckham

Lors de ce passage de relais, auquel j’ai eu l’honneur de participer, je me suis demandé ce que la beauté avait à voir avec le football. Qu’est-ce que le summum du beau pour le footballeur ? Qui est le plus beau joueur de tous les temps ? J’ai bien une short-list, établie par les magazines spécialisés en beauté et en créatures de rêve,...

Contenu réservé aux abonnés

79 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

L'édito de Gilbert Brisbois et Daniel Riolo
L'édito de Gilbert Brisbois et Daniel Riolo Abonnés

Daniel Riolo, Gilbert Brisbois et l'équipe de l'AFTER FOOT signent un sixième numéro exceptionnel de 150 pages pour comprendre la passion qui anime les supporters. Paris, Lyon, Marseille mais également Bordeaux, Nantes, Saint-Etienne... toutes les appartenances sont passées au crible.

Un ouvrage indispensable pour poser un diagnostic, comprendre les enjeux qui bousculent les tribunes françaises et répondre aux violences et polémiques qui ont agité la saison passée.
A lire aussi dans ce nouveau numéro l'interview exclusive de Bruno Génésio mais aussi des éditos, des témoignages et des articles de journalistes, consultants et économistes.

1 commentaire
Ça bouge sur Afterfoot.media
Ça bouge sur Afterfoot.media Abonnés

Sélection des meilleures contributions publiées depuis trois mois sur afterfoot.media, lien entre nous et vous et espace de débat. Parce que la rencontre et le débat, c’est ça, le sel de l’After. 

0 commentaire
Ultras d'accord !
Ultras d'accord ! Abonnés

Romain Mabille, Rachid Zeroual et Romain Gaudin sont tous trois les patrons de leur tribune, le CUP au Parc des princes, les South Winners au Vélodrome et la Brigade Loire à la Beaujoire. Au-delà des rivalités, les Ultras ont la même vision du foot, du club et de l’attachement identitaire qui le relie au supporter.

0 commentaire