la revue
Ultras
Ultras d'accord ! Abonnés
Ultras d'accord !

Romain Mabille, Rachid Zeroual et Romain Gaudin sont tous trois les patrons de leur tribune, le CUP au Parc des princes, les South Winners au Vélodrome et la Brigade Loire à la Beaujoire. Au-delà des rivalités, les Ultras ont la même vision du foot, du club et de l’attachement identitaire qui le relie au supporter.


DANIEL RIOLO : Un Ultra fait-il de la politique ?

ROMAIN GAUDIN : On ne fait pas directement de la politique. Je dirais plutôt que c’est du lob- bying, de la défense d’intérêts. On est là pour défendre notre vision du club. On veut éviter ce qu’on considère comme un manquement à ses valeurs. On se voit comme des garants, des gardiens des traditions. Et on ne doit pas être seuls dans cette mission. D’autres supporters historiques sont légitimes. Nous n’avons pas le monopole de l’attachement au club, même si, oui, nous sommes les plus actifs. Le socle commun à tous les supporters, ça doit être la protection du club.

RACHID ZEROUAL : La dimension politique de notre tribune est historique. Par exemple, on a brandi très tôt un drapeau à l’effigie du Che. Est- ce que ça a du sens pour un jeune, aujourd’hui ? Certains s’intéressent à la dimension politique du mouvement, mais on ne la leur impose pas. Dans un groupe, à Marseille, tu gères des gens qui viennent de tous les horizons, de tous les milieux sociaux. On a parfois le sentiment que les jeunes y sont moins sensibles. La dimension politique, c’est aussi et surtout la défense d’une identité.

ROMAIN MABILLE : On connaît les éléments  constitutifs de l’identité : maillot, écusson... Il y a plein d’éléments qui nous rassemblent. L’exemple le plus frappant, récemment, pour nous, ça a été quand ils ont décidé de changer la musique à l’entrée des joueurs. On a rapidement fait comprendre que c’était impossible. Sur ce genre de sujets, il ne faut même pas se poser la question. Tu sais que ça ne passera pas auprès des supporters et que ça va engendrer de la contestation. Pourquoi se lancer là-dedans ? Autant se focaliser sur des choses un peu...

Contenu réservé aux abonnés

91 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

L'édito de Gilbert Brisbois et Daniel Riolo
L'édito de Gilbert Brisbois et Daniel Riolo Abonnés

Daniel Riolo, Gilbert Brisbois et l'équipe de l'AFTER FOOT signent un sixième numéro exceptionnel de 150 pages pour comprendre la passion qui anime les supporters. Paris, Lyon, Marseille mais également Bordeaux, Nantes, Saint-Etienne... toutes les appartenances sont passées au crible.

Un ouvrage indispensable pour poser un diagnostic, comprendre les enjeux qui bousculent les tribunes françaises et répondre aux violences et polémiques qui ont agité la saison passée.
A lire aussi dans ce nouveau numéro l'interview exclusive de Bruno Génésio mais aussi des éditos, des témoignages et des articles de journalistes, consultants et économistes.

1 commentaire
Ça bouge sur Afterfoot.media
Ça bouge sur Afterfoot.media Abonnés

Sélection des meilleures contributions publiées depuis trois mois sur afterfoot.media, lien entre nous et vous et espace de débat. Parce que la rencontre et le débat, c’est ça, le sel de l’After. 

0 commentaire
On supporte comme on manifeste
On supporte comme on manifeste Abonnés

Violence et rébellion sont de plus en plus souvent associées aux stades. L’actualité regorge d’exemples. Mais tous ne sont pas de même nature. Dans les tribunes, tous les comportements, sentiments et émotions s’expriment, à l’image de la place démentielle du football dans la société.

0 commentaire