Les vérités que le monde du foot doit entendre

Ben Arfa ou l'éternel espoir déçu du football français Abonnés
Publié le 8 avril 2022
Ben Arfa ou l'éternel espoir déçu du football français
«On joue trop bas ici. On ne joue pas comme une équipe qui prétend à une place en Coupe d'Europe. Ce n'est pas Guingamp ici ! » A l’issue du match Lille Bordeaux (0-0) Hatem Ben Arfa s’est de nouveau illustré de mauvaise façon. Une nouvelle aventure qui se termine mal pour le natif de Clamart.
Eternel Espoir

La carrière de Ben Arfa peut se résumer en une phrase : « potentiel énorme mais gâché par un mauvais comportement ». Faisant partie de la génération 1987 sur laquelle on comptait énormément pour prendre la suite de la génération Zidane, il n'a - comme la plupart de ses compagnons de route - pas répondu aux attentes. Si sa technique ballon au pied ne fait aucun doute, il n’y a en revanche jamais eu de réelle évolution mentale pour atteindre les objectifs sportifs qu’il s’était fixé. A sa décharge, il n’a pas été aidé par son entourage et les médias qui l’ont monté au pinacle trop vite, pensant comme à chaque fois, avoir trouvé LE  nouveau Zidane. Une erreur commise à de nombreuses reprises avec d’autres joueurs durant la période 2004-2010.

L’éternelle boucle d’HBA

Avec Ben Arfa, une histoire identique s’est répétée à la manière d’un disque rayé qui revient à chaque fois sur le même passage d’un morceau. Malgré des débuts prometteurs, l'histoire tournera plus ou moins  mal, avant de finir dans la plus triste des manières. Une seule exception à noter : sa saison à Nice qui, en 2016 lui a presque ouvert les portes de l’Euro à domicile.

Partenaires de jeu, entraineurs, présidents... de nombreuses querelles émaillent la carrière du natif de Clamart. Houiller, Djibril Cissé, Deschamps, Gerets, Steve Bruce, Nasser Al-Khelaïfi, Emery, Koscielny... il semblerait que Tiago Djalo et Gourvennec ne rejoignent la (longue) liste d'incidents qui, à force de s’accumuler, ne relèvent plus du hasard. En conséquence, il s’est retrouvé dans des situations ubuesques. 1/ Transfert avorté à Nice lors du mercato hivernal (car il avait porté en cette saison 2014-2015 déjà deux maillots Newcastle et Hull). Statistiques parlantes pour illustrer ces remous en bientôt 18 ans de carrière : HBA est passé...

Contenu disponible gratuitement

41 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter