Les vérités que le monde du foot doit entendre

Clubs français endettés : opération rachat Abonnés
Publié le 18 mai 2021
 Clubs français endettés : opération rachat

Le rachat de clubs est souvent perçu comme un moindre mal, il peut pourtant bien souvent l'empirer.

Cette saison, deux clubs français rachetés il y a quatre ans ou moins ont connu des changements importants à leur tête. A Lille, la fin du projet porté en janvier 2017 par le trio Lopez/Ingla/Campos n’a pour l’instant agité que les coulisses du club nordiste, il faudra attendre le prochain mercato estival pour avoir une idée plus précise des effets du changement de propriétaire sur les ambitions sportives du LOSC. A Bordeaux, l’actualité est malheureusement plus dramatique. Le rachat en novembre 2018 des Girondins par le trio GACP/King Street/Fortress a tourné au fiasco et le club se retrouve aujourd’hui sous la protection du Tribunal de commerce.

Les acteurs de ces deux rachats qui ont mal tourné ont des pédigrées différents, les ambitions des repreneurs étaient sans doute différentes mais les deux opérations ont un point commun : le LOSC et le FCGB ont été rachetés sous la forme d’un LBO (Leveraged Buy-Out).

Qu'est-ce qu'un LBO?

Pour le dire de façon simple : un LBO, c’est acheter quelque chose à crédit parce qu’on n’a pas les moyens ou qu’on ne veut pas se le payer à 100% avec son propre argent, puis espérer que le quelque chose contribuera à rembourser le crédit contracté pour l’occasion.

Dans la vie de tous les jours, acheter à crédit une voiture neuve n’est pas un LBO car la voiture ne fait que perdre de la valeur et ne génère aucun revenu. Elle ne contribuera donc pas à rembourser le crédit qui a permis de l’acheter. En revanche, acheter à crédit un appartement pour le louer s’apparente à un LBO. Le loyer, s’il est supérieur à la mensualité du crédit, permet de le rembourser le crédit. De plus, l’appartement peut prendre de la valeur. Si les prix de l’immobilier explosent, l’acquéreur peut revendre son bien, rembourser son crédit par...

Contenu disponible gratuitement

77 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter