Les vérités que le monde du foot doit entendre

Clubs VS nations : la guerre est déclarée Abonnés
Publié le 6 octobre 2021
Clubs VS nations : la guerre est déclarée

Deux mois après la débandade de l'équipe de France olympique à Tokyo, l'heure est venue de départager les responsabilités. Et si c'était la faute aux présidents des clubs ? L'édito d'Alexandre Debieve.

Après avoir rendu trois copies de bien piètre qualité, la bande à Sylvain Ripoll quitte les Jeux Olympiques la tête basse. Le Mexique, le Japon et dans une certaine mesure l'Afrique du Sud auront donc eu raison des ambitions de médaille du football français, alors que, fait exceptionnel, les femmes n'ont pas décroché leur sésame. Alors, à qui la faute ? Ripoll, qui ne doit son poste de sélectionneur des Espoirs qu'à ses origines qu'il partage avec le Big Boss de la 3F, j'ai nommé Ernst Stavro Le Graet ? Ce dernier lui-même, coupable d'une gestion calamiteuse du football français ? Le DTN ? Une préparation bâclée ? En vérité ils méritent tous de figurer dans le box des accusés. Mais parce que c'est une réponse de robinet d'eau tiède, il convient de hiérarchiser les responsabilités. Et comme dit en préambule, les plus graves responsables de cette débâcle sont, à mes yeux, ceux ayant contraint le compatriote de Don Noël à composer une liste de bric et de broc pour cette échéance. Ceux qui ont refusé pour l'occasion de mettre leurs poulains à sa disposition. Autrement dit, les patrons des clubs pour lesquels jouent les cadres de l'équipe de France Espoirs.

Quand je parle de composition d'équipe par défaut, je n'ai pas envie d'y inclure Gignac, Thauvin et Savanier. Les trois cartouches hors limite d'âge de cette sélection olympique française ont rempli leur rôle de grands frères. Gignac et Savanier furent les seuls buteurs français de cette petite aventure ayant tourné en déconfiture. Quant à Thauvin, on critique son niveau, mais sa méforme aux Jeux n'est que la suite logique d'une saison assez mauvaise. On le sait capable de mieux quand il est en condition. Et puis il se trouvera toujours un fan de l'OM en la personne de Jonathan...

Contenu disponible gratuitement

82 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter