Les vérités que le monde du foot doit entendre

Elimination du PSG, une faute professionnelle impardonnable Abonnés
Publié le 10 mars 2022
Elimination du PSG, une faute professionnelle impardonnable

Hier soir, le PSG a subi une énième humiliation en se faisant éliminer en huitièmes de finale de Ligue des champions face au Real Madrid. Une nouvelle déception pour le club et une immense colère pour tous ses suporters... Le coup de gueule de Valentin Holbert, abonné à la revue After Foot.

Il y a presque 5 ans jour pour jour le football s’écrivait sous nos yeux. Le 8 mars 2017 le Barça réalisait l’impensable avec la fameuse « remontada » que tout le monde jugeait impossible. Un triste chapitre dans l’histoire du PSG qui pèse et pèsera encore longtemps mentalement. Aime ton destin, disait Nietzsche… Hier soir en une demi-heure, le scénario s’est répété face au Réal. Les leçons ne sont visiblement pas tirées, même après Manchester United en 2019. Encore une fois, une défaillance mentale impardonnable à ce niveau de compétition. Comme disait Jérôme Rothen après la défaite en 2019 et que je ressors à tous mes amis depuis hier soir : « Caca dessus, ils se sont fait caca dessus". Pardon pour l’inélégance des propos mais force est de constater qu’ils résument particulièrement bien le ton de la soirée. A chaque fois c’est la même histoire : le PSG fait un match aller incroyable, mais il demeure incapable de transformer l’essai sur le retour. Même la saison dernière, malgré une élimination en demi-finales, les matchs retours sont très moyens, voir inquiétante. Face au Barça, si tu n’as pas un grand Navas, tu peux passer à la trappe.

Alors certes, nous avons tété confiants après le match aller au Parc. Les joueurs se voulaient rassurants, expliquant qu’ils avait compris la leçon, que rien n’était gagné, qu’il fallait encore tout donner et rester concentré une fois à Madrid. Je les croyais, ou du moins je pensais qu’ils avaient tiré les leçons du passé. La première période leur a même donné raison au regard de l’intensité que les Parisiens arrivaient à mettre. Mais voilà, il suffit d’une erreur défensive, d’un simple geste pour que tout parte en cascade et que le spectre des désillusions refasse son apparition. Que les choses soient claires...

Contenu disponible gratuitement

69 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter