Les vérités que le monde du foot doit entendre

Épisode 2 : Le terrain Abonnés
Publié le 13 janvier 2022
Épisode 2 : Le terrain

Chaque semaine, Christophe Disic développe un texte sur le football en évoquant un élément important le constituant. Épisode 2 : le terrain

Le football a besoin d’une surface. Si possible plane, large, sans bosse. Mais à travers le monde, pour une pratique permanente, ce terrain de jeu ne répond finalement à aucune règle. Le football est pratiqué sur bitume, sable, cailloux, terre, paille, terrain vague, synthétique, stabilisé, selon le climat, selon les régions, selon les moyens. Finalement, le football rassemble tous les amoureux du beau jeu sur un terrain d’entente.

Petit, très petit, le gamin va utiliser la cuisine ou le salon. Sa chambre ou le couloir seront son stade fait de mille histoires et d’actions. La rue et, dans le meilleur des cas, la cour d’école constituent bien souvent le premier terrain d’apprentissage.

Le terrain réapparait là où se trouve un ballon. Car finalement c’est le ballon qui définit le terrain et en donne les limites. Lors d’une trêve pendant une guerre, le terrain est cabossé, morcelés, fait de nombreux obstacles. Quelle que soit sa caractéristique le terrain est la surface qui permet de faire circuler son ballon.

Car le terrain est aussi un acteur de la partie en fonction des intempéries, de son arrosage, de son orientation. Plus qu’un décorum, il lui arrive de participer directement au jeu. Le ballon en épouse la texture selon sa matière. Une passe appuyée va directement bénéficier d’un matelas bien préparé. Un but peut être manqué par une motte de terre bien placée. Les joueurs peuvent être perturbés par sa surface.

Le terrain de jeu est aussi terrain d’enjeu. Selon qu’il soit celui des visiteurs ou des locaux, le terrain porte cette importance à lui seul. Il est parfois accueillant. D’autres fois il est dangereux. Il lui arrive d’être hostile voire maudit.

Puis la neige le recouvre. Blessures, ballons qui stoppent leurs courses, buts pratiquement marqués… autant d’aléas avec lesquels il faut composer. Les...

Contenu disponible gratuitement

78 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter