Les vérités que le monde du foot doit entendre

Hatem Ben Arfa, artiste intermittent, gâchis permanent Abonnés
Publié le 20 janvier 2022
Hatem Ben Arfa, artiste intermittent, gâchis permanent

Du haut de ses 34 ans, Hatem Ben Arfa vient de signer avec le LOSC. L’un des derniers tours de dance d’un joueur qui restera dans l’histoire comme l’un des plus grands gâchis du football français.

C’est un lieu commun de le rappeler, mais le talent sans le travail ne permet pas au footballeur qui en est doté de réaliser une grande carrière. Certes, les footballeurs qui parviennent à se maintenir au sommet pendant plus de 10 ans, voire 15 ans ou plus sont des exceptions, des joueurs qui figureront dans les livres d’histoire à l’instar des deux extraterrestres que sont Lionel Messi et CR 7. Certains footballeurs extraordinaires connurent une fin de carrière plus difficile comme Diego Armando Maradona, George Best, Garrincha, mais ils avaient auparavant fait étalage de leur génie pendant plusieurs années. Ils avaient beaucoup donné au football.

Avec Hatem Ben Arfa on entre dans la catégorie des artistes intermittents, voire des gâchis permanents. Le natif de Clamart a de l’or dans les pieds comme le démontre son aisance technique, son sens du dribble hors pair, sa conduite de ballon et son explosivité qui en font un joueur difficile à arrêter une fois lancé. Encore faut-il qu’il soit en bonne forme physique. Au début de sa carrière certains de ses coéquipiers comme Karim Benzema, Djibril Cissé et Souleymane Diawara le comparèrent à Lionel Messi. Rien que cela. Il fit partie avec Karim Benzema, Samir Nasri, Jérémy Menez, de cette génération 1987 qui remporta le championnat d’Europe des U17 en 2004. 4 destins différents si l’en est.

Hatem Ben Arfa aurait pu avoir le même destin que Karim Benzema, avoir une belle carrière au très haut niveau dans les meilleurs clubs du monde. Cela n’a pas été le cas. L’évolution des carrières des deux anciens Lyonnais rappelle à certains égards la dualité Ricardo Quaresma/Cristiano Ronaldo. En 2003, à l’époque où il était le coach du Sporting Portugal, l’ancien vainqueur de la coupe d’Europe des clubs champions 1986 Laszlo Boloni affirmait qu’en termes de talent...

Contenu disponible gratuitement

77 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter