Les vérités que le monde du foot doit entendre

Italie : radiographie d’un échec Abonnés
Publié le 28 mars 2022
Italie : radiographie d’un échec

Mardi 29 mars, l'Italie affrontera la Turquie dans une finale des perdants. L'épilogue d'un scénario cauchemardesque pour la Squadra Azzurra qui a dit adieu à une participation pour la prochaine coupe du monde au Qatar.

Le football peut être à la fois magnifique mais aussi tragique. Un sport capable de nous offrir des issues aussi folles qu’incompréhensibles. Jeudi soir sous nos yeux, toute ces émotions se sont réalisées. Italie-Macédoine du Nord, voilà une affiche qui paraissait fortement déséquilibreée au premier abord. Sauf que lorsqu’on joue un match de barrage pour participer à la prochaine Coupe du Monde, l’enjeu dépasse la facilité.

L’Italie, forte de son titre de Champion d’Europe acquis il y a moins d’un an, a subi pour le moins une première phase de qualification compliquée. Trois matchs nuls dont deux face à la Suisse qui les prive de la première place du groupe au profit de la Nati tout en ouvrant la porte aux barrage. Voilà une bien mauvaise situation qui leur rappelle de bien mauvais souvenirs. Souvenez-vous : il y a quatre ans, c’est dans cette même configuration qu’ils se sont fait éliminés en barrage. Un échec cuisant qui les ont privé de participation à la Coupe du Monde 2018 en Russie. Une première pour la Squadra Azzurra depuis 1958, une éternité donc. Un très mauvais souvenir, un affront même pour une nation qui, rappelons-le, a soulevé quatre fois dans son histoire le précieux trophée.

Cet affront, les Italiens ont bien cherché à le nettoyer. Mais les taches grasses on quelques fois bien du mal à s’effacer.

Il est 20h45 lorsque l’arbitre Clément Turpin donne le coup d’envoi du match Italie-Macédoine du Nord. Pendant plusieurs minutes l’Italie pousse, créé le danger avec plusieurs occasions mais n’arrive pas à cadrer et encore moins à marquer. Plus le temps passe, plus l’inquiétude commence à se faire sentir. La Macédoine du Nord répondra d’ailleurs juste avant la mi-temps avec Trajkovski qui, lancé dans l'axe, décroche une frappe arrêtée par Donarumma dans le temps additionnel. Faut-il...

Contenu disponible gratuitement

71 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter