Les vérités que le monde du foot doit entendre

La passe : une ouverture vers l'autre Abonnés
Publié le 16 mai 2021
La passe : une ouverture vers l'autre

La passe n'est pas seulement une action du jeu consistant à transmettre le ballon à un partenaire, elle est aussi un langage et a même des vertus thérapeutiques.

En mars 2020, RMC diffusait un reportage sur les dribbleurs dans lequel on pouvait entendre la phrase suivante, de l’artiste Riyad Mahrez : « Quand tu parles football, y a dribble dedans ». De récents débats ont opposé jeu de possession et jeu de transition, jeu avec et sans ballon. Je postulerai ici de l’importance de ne pas laisser le football devenir individualiste et de faire la place qu’il se doit à la passe. En quoi le fait de « se passer » la balle pourrait-être perçu comme une forme de langage ? Pourquoi la passe est-elle si essentielle au jeu de football ? J’émets la supposition que le jeu de passe, qui est la base du jeu de football, est une forme de langage : sans les passes, le football est un monologue…on pourrait même dire, sourd et muet.

La passe comporte des vertus thérapeutiques sur le plan psychique, dont on peut retracer l’origine dans la petite enfance. L’enthousiasme, le plaisir, la fixation et la passion pour des jeux impliquant l’utilisation d’objets sphériques débute dès les premiers mois de la vie humaine. Ce plaisir va de pair avec une certaine frustration. Je l’observe quotidiennement dans ma pratique de psychologue clinicien, que cela soit dans le cadre de l’accueil parents-enfants ou lors d’observations actives menées à la crèche.

Déjà chez le nourrisson, on observe que le ballon est attirant. D’une part, c’est sa qualité sphérique qui permet son glissement et son roulement sur le sol, avec un point de départ et un point d’arrivée, qui génère de l’intérêt et une forme d’excitation. C’est l’une des premières expériences satisfaisantes de physique et de mécanique, qui rend compte des effets de la gravité d’un corps, de son poids, sa consistance. Toutes ces caractéristiques font varier sa trajectoire et sa vitesse. Les autres variantes sont l’inclinaison du plan, le type de surface...

Contenu disponible gratuitement

67 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter