Les vérités que le monde du foot doit entendre

LDC : ruée vers la valeur refuge Abonnés
Publié le 31 mai 2021
LDC : ruée vers la valeur refuge

Un mois s'est écoulé depuis l'échec fracassant de la Super Ligue. In fine, le football ne fait que vivre ce que la société connaît de façon récurrente dans son histoire économique : l’explosion d’une bulle spéculative. Explications.

Cette bulle, c’est avant tout l’échec de l’UEFA. L’échec d’un fair-play financier et de sa vocation initiale de garantir un fonctionnement pérenne des clubs, afin de limiter un endettement des clubs devenu préoccupant au début des années 2010. Au petit jeu des magouilles, ce sont le PSG et City qui auront subi les sanctions les plus emblématiques, à travers une lecture comptable et spécieuse de comptes pourtant excédentaires, pendant que d’autres clubs auront eu les passe-droits pour contourner les règles et s’endetter à des hauteurs stratosphériques. Dès lors que le régulateur n’assure pas l’équité de son marché et n’en définit pas les barrières, comment peut-il légitimer sa posture de promoteur de tous les footballs ? Bilan : la pression est accrue sur les clubs, avec des supporters et des actionnaires (fonds d’investissements, socios, …) partageant le souhait de suivre le wagon de la spéculation. À l’heure où l’on parle de plus en plus de foot business, il semble que les dirigeants aient oublié les fondements d’une vision stratégique : la prospective.

Le Covid a ainsi tout ébranlé de cette dynamique, de façon imprévisible. Personne n’y était préparé, dans le football comme ailleurs. Des revenus de billetterie inexistants, un merchandising réduit, des huis-clos rendant invisibles ferveur et passion, érosion accélérée des audiences télévisuelles… Comme dans toute crise, c’est la ruée vers les valeurs refuge, qui offrent stabilité et résilience. L’or ou le bitcoin du football européen s’appelle la Ligue des champions. En ces temps, les clubs qui ont le plus offert de  visibilité à cette compétition et son organisateur ont besoin de cette sécurité pour mieux capter et redistribuer la valeur créée.

Au fond, les deux projets de Super Ligue et de Ligue des champions partagent la même absurdité : deux systèmes de poules incompréhensibles, des rencontres établies de façon hasardeuse selon des pots et...

Contenu disponible gratuitement

65 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter