Les vérités que le monde du foot doit entendre

Le 3-4-3, la nouvelle identité française ? Gratuit
Publié le 11 octobre 2022
Le 3-4-3, la nouvelle identité française ?
L’équipe de France, le Paris Saint-Germain, l’Olympique de Marseille… Les locomotives du football français s’installent dans un système de jeu à rebours de son héritage contemporain. Révolution de son style de jeu ou conservatisme défensif ?

D’aussi loin que les images remontent, dans les conversations qui façonnent les récits des matchs héroïques, il est impossible de se souvenir, au pays de Platini et Zidane, d’une France qui joue à trois derrière. On ne joue pas de cette façon, ici. On a toujours préféré le 4-3-3 ou le carré magique. Pourquoi ? Y répondre pose une question plus grande : quel est le style français ?

En Espagne, le Tiki-taka s’est imposé, ces vingt dernières années, comme une filiation entre l’un de ses plus grands clubs, le FC Barcelone, et la sélection. En Italie, l’image d’une équipe où l’art de défendre prime sur la considération offensive résiste. Le Brésil diffuse dans l’imaginaire collectif une impression de jeu collectif porté sur le dribble et la créativité. Et la France, pays désormais doublement couronné du titre mondial faisant du maillot bleu une tunique à ranger parmi celles qui comptent dans l’histoire de ce jeu, quelle est son identité de jeu ?

Du Reims d’Albert Batteux en passant par la révolution pragmatique de Georges Boulogne jusqu’à l’émergence des anciens champions du monde comme entraîneurs à succès, les équipes dites « françaises » ont toujours été tiraillées par une controverse qui a animé coachs et observateurs : quelle place doit-on accorder au joueur clé ? Comment animer son équipe autour de son meilleur élément ? Sans doute inspirée par la conception présidentielle des institutions, la lecture portée sur les rencontres de football, en France, se focalise systématiquement sur les individualités. On les note, on les compare, on les classifie à la fin de la saison. Il serait malhonnête d’avancer qu’il s’agit d’une exception française tant la course aux distinctions individuelles chasse l’ensemble des championnats européens. Pour autant, raconter le football français vise surtout à détailler les exploits de ses plus grands...

Contenu disponible gratuitement

67 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter