Les vérités que le monde du foot doit entendre

Le football doit-il s’inviter en politique ? Abonnés
Publié le 18 mars 2021
Le football doit-il s’inviter en politique ?

DEBAT. Le football doit-il s’inviter en politique ? Le ballon rond doit-il pénétrer la sphère sociale ? Sur ce sujet, les avis sont très partagés. Voici celui d’un de nos contributeurs.

Thomas M. (30 ans) est enseignant et fervent supporter de l'Olympique de Marseille. Il est abonné à la revue de l'After.

Décembre 2021, Paris. Théâtre du Châtelet. Il fait froid, très froid, et pendant quelques jours, on a même craint la neige. Mais le temps a tenu et les voitures qui transportent le gratin du football mondial peuvent défiler sans encombre devant l’entrée du théâtre pour y déposer les grands favoris au titre individuel suprême. C’est toujours un spectacle étrange que de voir ces artistes du carré vert fouler un tapis rouge à la poursuite d’un ballon doré. 

On reconnait les habitués, Ronaldo et Messi, qui se partagent la sphère tant convoitée depuis des années. Ils ont encore leurs chances lors de cette édition, malgré une saison sans titre - il semble toujours difficile de la donner à quelqu’un d’autre tant elle leur a collé à la peau pendant plus d’une décennie. Ils sont suivis de près par les favoris de cette année : Antoine Griezmann, qui vient de gagner l’Euro avec la France et qui a retrouvé une forme éblouissante depuis qu’il s’est coupé les cheveux ; Kevin de Bruyne qui, repositionné en faux neuf, a redonné suffisamment de Pep’s à City pour gagner la Champion’s League, et Lewandowski qui a largement battu son record de 2020 avec 156 buts en une saison (dont un sextuplé contre le PSG en demi-finale de la Ligue des Champions). Cette année, c’est certain, le titre ne peut pas leur échapper. Mais trois heures et quelques discours relativement inspirés plus tard… stupeur ! Le grand gagnant s’appelle Marcus Rashford. 

Stupeur, oui ! Rashford, qui n’a jamais rien gagné, jamais rien montré au niveau international, mérite-t-il de s’asseoir à la table de ses illustres aînés Sir Bobby Charlton et Kevin Keagan ou des ogres...

Contenu disponible gratuitement

67 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter