Les vérités que le monde du foot doit entendre

Le football moderne sait-il encore perdre ? Abonnés
Publié le 30 mars 2022
Le football moderne sait-il encore perdre ?
Le football est une passion obsessionnelle dans laquelle on tombe souvent petit. Appel aux supporters amoureux de beau jeu : devenons des passeurs d’histoire, le tout avec panache !

29 mars 2022, l’Algérie est éliminée par le Cameroun, et ne participera pas à la coupe du monde 2022 au Qatar. La défaite est douloureuse, face à son public et surtout après un ascenseur émotionnel entre la 117ème minute et l’égalisation de Fennecs, puis la 120+4 et le but victorieux du Cameroun. Quelques minutes après le match, le couperet tombe et Djamel Belmadi fait une annonce fracassante : « les arbitres ne nous  respectent pas ! ». 2 matches, un total de 210 minutes, un score cumulé de  2-3, un retour à 65% de possession et 21 tirs mais, gardons un œil sur  l’arbitre. Il va même plus loin. « Ces  deux dernières années, je n’ai pas vu un seul arbitre qui ne soit pas  agressif quand tu viens lui parler. Je ne cherche pas d’excuses, ce sont des faits ». Pas d’excuse, mais glissons-le tout de même, car après la Coupe d’Afrique des Nations, cette nouvelle élimination fait mauvais genre.

S’il  y a bien une chose qui fait partie intégrante du football, peut-être  plus que la victoire à 3 points, c’est bien la défaite. Au-delà d’apporter son lot de déception et de frustration, c’est à travers elle que se forge le caractère, et souvent les plus belles aventures.

La défaite a plusieurs aspects. À contre-courant du jeu, hold-up, méritée,  mais elle est toujours cette claque qui peut à tout moment remettre les  choses en place. Elle touchera joueurs, supporters, dirigeants, à des degrés moindres certes, mais elle touchera.

De nos jours, dans ce monde que j’aime qualifier de football moderne, avec ses nouvelles subtilités, un détail semble prendre le pas sur le reste : nous ne savons plus perdre. Quelle est cette époque où là défaite n’est plus du fait des acteurs du football, des joueurs, ou entraîneurs, mais toujours d’un tiers ? Quel bonheur de pouvoir à...

Contenu disponible gratuitement

59 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter