Les vérités que le monde du foot doit entendre

Le PSG-QSI ou la révolte des élites Gratuit
Publié le 20 juin 2022
Le PSG-QSI ou la révolte des élites
Et s'il y avait un parallèle à tirer entre la pensée du sociologue nord-américain Christopher Lasch, auteur de La révolte des élites et la trahison de la démocratie, et la politique actuellement menée au PSG ?

Nombreux sont les sociologues, les intellectuels, les journalistes qui ont théorisé la rupture politique, sociale, économique, culturelle entre le peuple et ses élites. Une réalité qui concerne également le football, le PSG présentant une nette coupure entre les dirigeants de QSI et une partie des supporters historiques.

Dans son ouvrage La révolte des élites et la trahison de la démocratie, l’historien et sociologue nord-américain Christopher Lasch (1932-1994), mettait en évidence aux USA la coupure entre les élites et le peuple, phénomène qui s’est étendu à la majorité des pays de la planète. Pour justifier son propos, Christophe Lasch explique que les nouvelles élites du capitalisme avancé, celles qui contrôlent le flux international de l’argent et de l’information, manifestent à mesure que leur pouvoir s’accroît et se mondialise, un mépris grandissant pour les valeurs et les vertus qui fondaient autrefois l’idéal démocratique. Enclavées dans leurs multiples réseaux, elles vivent leur enfermement dans le monde humainement rétréci de l'économie comme une noble aventure cosmopolite, en rupture avec les gens ordinaires de leur propre pays.

Christophe Lasch met ainsi en évidence le fait que la démocratie demande un échange vigoureux d'idées et d'opinions. Comme la propriété, les idées doivent être distribuées aussi largement que possible. Pourtant, bon nombre de gens de "bien", selon l'idée qu'ils font d'eux-mêmes, ont toujours été sceptiques quant à la capacité des citoyens ordinaires à saisir les problèmes complexes et à produire des jugements critiques. De leur point de vue, le débat démocratique a ce défaut de dégénérer rapidement en une foire d'empoigne où il est rare que la voix de la raison se fasse entendre, les "masses dangereuses" étant guidées par leurs instincts, leurs émotions, leur inculture, leur barbarie. Pour résumer l'idée de Christopher Lasch et faire le lien avec l’actualité : selon les "élites éclairées", la démocratie...

Contenu disponible gratuitement

61 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter