Les vérités que le monde du foot doit entendre

Le supportérisme n'est pas un humanisme Abonnés
Publié le 15 septembre 2021
Le supportérisme n'est pas un humanisme

Les conséquences de la reprise en mains de l’Afghanistan par les talibans et du retrait des troupes américaines ne sont pas seulement géopolitiques... elles sont aussi sportives.

Avec la reprise en mains de l’Afghanistan par les talibans, les supporters du Paris Saint-Germain sont une nouvelle fois confrontés à un dilemme : fermer les yeux sur les agissements des propriétaires du club à l’intérieur de leurs frontières et sur la scène internationale ou se détourner de leur club par conviction.

Les images du ministre qatari des Affaires étrangères recevant à la mi-août le chef du bureau politique des talibans – ce qui s’apparentait clairement à un soutien politique et idéologique à ce moment-là – ont beaucoup choqué. Mais ce n’est pas la première fois que le Qatar est sous le feu des critiques. Ses activités prouvées ou supposées de financement du terrorisme et les milliers de travailleurs – principalement originaires d’Asie du sud-est – morts dans la construction des stades pour la Coupe du monde 2024 en font un État très décrié. Son soutien affiché aux talibans est une nouvelle illustration de la difficulté qu’on peut éprouver, en tant que supporter, à concilier amour du club et convictions personnelles, supporterisme et humanisme.

En disant cela, on se situe d’emblée dans la discussion. Dire d’un supporter qu’il doit arbitrer entre sa conscience et sa passion – c’est-à-dire faire prévaloir l’une sur l’autre – revient à porter un jugement moral sur lui. Selon son choix, on dira de lui qu’il est conscient ou inconscient, aveugle ou lucide. Mais rien ne l’oblige à lier football et convictions et encore moins à faire un choix. Le supporterisme est-il un humanisme ? Sans doute. Le supporterisme doit-il être un humanisme ? Non, assurément. Beaucoup louent le football pour sa capacité à nous extraire de nous-mêmes et donc, justement, de nos convictions personnelles. Le stade est ce lieu si particulier où nous sommes hors du temps, où nous mettons notre vie entre parenthèses....

Contenu disponible gratuitement

71 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter