Les vérités que le monde du foot doit entendre

Les arbitres vidéo : les nouveaux hommes des cavernes ? Abonnés
Publié le 22 mars 2021
Les arbitres vidéo : les nouveaux hommes des cavernes ?

ARTICLE. L'arbitre central doit-il redevenir le centre de l'arbitrage ? Pour notre contributeur, c'est même essentiel si l'on veut que le football retrouve sa vocation première : un jeu où l'interprétation et les émotions priment.

Supporteur de l’OM, Pierrick Lozé (56 ans) est natif de Fécamp près du Havre. Il est abonné à la revue de l'After Foot.


Tout le monde a entendu parler de l’allégorie de la caverne de Platon. D’aucuns, à tort, la qualifient même de mythe. Ce texte issu du Livre VII de La République a été écrit voilà plus de deux mille cinq cents ans. A l’époque, point de VAR, point de football non plus ! Pour la résumer à l’extrême, sans la travestir, il est loisible de la présenter ainsi : dans une demeure souterraine, que l’on peut assimiler à une caverne, des hommes sont enchaînés. Ils n’ont jamais vu la lumière du jour. Grâce au feu qui brûle derrière eux, ils parviennent à distinguer sur le mur qui leur fait face des ombres projetées de leurs propres silhouettes et des objets présents à proximité. Ne dirait-on pas trois arbitres vidéo enchaînés à leur siège pendant la durée d’un match de football ?

Ils voient sur le mur d’écrans placé devant eux les images de la partie qui n’est au fond que l’ombre projetée de ce qu’ils croient voir. Lorsque l’un des hommes entravés de la caverne, est libéré de ses chaînes, et accompagné de force vers la sortie, il est méchamment ébloui par la lumière et il souffre terriblement. Il doit faire un effort considérable pour s’accommoder à la lueur du soleil et plus encore pour prendre conscience de la réalité de ce qu’il découvre dans le monde. Lorsque les arbitres-vidéo sortent de leur cahute, ils sont éblouis par le monde réel et se rendent alors compte que ce qu’ils ont vu sur les écrans n’était qu’une vaine illusion.

Ceux qui ont inventé cette assistance vidéo à l’arbitrage n’ont rien compris à l’allégorie de la caverne : il faut dire qu’il y a...

Contenu disponible gratuitement

65 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter