Les vérités que le monde du foot doit entendre

Les journalistes sportifs français : une pâle copie Abonnés
Publié le 8 juin 2021
Les journalistes sportifs français : une pâle copie

A quelques jours du début de l'Euro, les projections sur le parcours de telle ou telle équipe vont bon train. Mais qu'en sera-t-il de nos journalistes? Seront-ils à la hauteur de l'événement? 

Et si la façon dont nos journalistes sportifs calquent leur langue sur celle des autres grands championnats européens était un aveu de faiblesse, un complexe d'infériorité qui ne fait qu'entretenir le gouffre qui nous sépare de nos voisins ?

Nous aimerions tous que notre football de club devienne une référence en Europe. Mais à la lumière de son niveau et du traitement qui lui est réservé, il est loin d’en prendre le chemin. Le doute s’insinue à tous les étages. Après le naufrage de « Téléfoot » initié par la grande escroquerie « Mediapro », il est évident que la confiance ne règne pas sur notre ligue 1. Toutes les familles du football français semblent dans le marasme. Les clubs souffrent depuis un an et l’arrivée de la COVID -19, certains sont proches de la faillite. Les supporters, véritables poumons de nos stades, sont priés de rester chez eux. La LFP a essayé de réparer ses bévues en redistribuant les droits TV à Canal Plus, qui s’érige en sauveur de la patrie. Pour mieux imposer sa loi par la suite ?

Pour l’heure, la confiance est à retrouver, et nous devons tous nous remettre en question. Les journalistes également, car ils sont essentiels à la bonne tenue de notre football. Pourtant ils ne transpirent pas l’optimisme, ils gagneraient même à avoir un peu plus de personnalité en cessant de singer leurs homologues étrangers. Loin de moi l’idée de rejeter les torts sur la corporation tout entière, mais plutôt sur une minorité qui, par certains égards, ne contribue pas à l’épanouissement de notre football. Il paraît que nous ne sommes pas un pays de sport en général et de foot en particulier ? Pourtant au regard du tableau des médailles des Jeux olympiques, la France n’a pas à rougir de la...

Contenu disponible gratuitement

75 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter