Les vérités que le monde du foot doit entendre

Ligue 1 et droits TV : Les cons, Labrune et le truand Abonnés
Publié le 5 juin 2021
Ligue 1 et droits TV : Les cons, Labrune et le truand

Depuis le retrait de Mediapro, qui n'a pas enfanté la richesse espérée, la Ligue 1 vit au gré des exigences de Canal+, dont les intentions sont de moins en moins cryptées. Bolloré est-il le vrai président de la LFP ?

L’assemblée générale de la LFP qui se tenait ce jeudi à Paris a donc voté à une très large majorité en faveur d’une Ligue 1 à 18 clubs, format que Canal+ appelait de ses vœux. 97.28% des formations de L1 et de L2 ont voté pour le projet, 2.72% contre (le FC Metz uniquement). Le changement sera effectif à partir de la saison 2023-2024, les clubs modestes ayant milité pour obtenir un peu de répit. Ils n'en demeurent pas moins les grands perdants de cet arrangement puisqu'au cours de la saison 2022-2023, pas moins de quatre clubs de l'élite seront relégués en Ligue 2. Bref, pour les maillons faibles, la maille se fait la malle.

La saga Saada

L'objectif est clair et la LFP ne s'en est pas cachée : il s'agit de « valoriser la Ligue 1 et la Ligue 2 en prévision du prochain cycle de commercialisation des droits TV post-2024 ». Elle suit donc les exigences de Canal+ et de son président du directoire Maxime Saada, lequel n'a pas hésité à s'inviter à l'Assemblée générale de la Ligue par zoom pour mieux élargir son champ d'action.

La partie était gagnée d'avance tant il a trouvé en la personne de Vincent Labrune, le président de la LFP, une oreille attentive, et tant la pandémie puis l'abandon de Mediapro ont fragilisé les clubs français. En 2012, le président de la LFP déclarait déjà : « Il vaut mieux gagner un titre que de se taper quatre matchs de plus de championnat. Il faut donc repasser à 18, voire 16 clubs. » Maxime Saada, l'homme qui murmurait à l'oreille des cheveux de Labrune, a assuré les clubs de son soutien.

Et ils l'ont cru ! Comme disait Coluche : « Le problème, le patron il me l'a dit : les ouvriers, ils demandent ça. Bon, on leur donne...

Contenu disponible gratuitement

46 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter