Les vérités que le monde du foot doit entendre

Lyon : la lente descente aux enfers Abonnés
Publié le 5 septembre 2022
Lyon : la lente descente aux enfers
Alors que le mercato vient de se terminer, et même si nous n’en sommes qu’au début de saison, il semble que l’OL soit devenu un club anonyme qui ne fait plus recette en L1. Assiste-t-on à l'agonie du club ?

Désolé pour cette interrogation provocatrice, mais c’est une question que je me pose depuis un moment. Je ne suis pas supporter de l’OL, mais j’habite à Lyon, et je pose souvent cette question à des connaissances supporters de l’OL. Mais personne n’ose répondre franchement à cette question. Pourtant, je crains de ne pas me tromper. Et même si à la fin de la saison l’OL finit deuxième, je continuerai à persister.

Contrairement aux autres grands clubs français, l’OL n’a pas connu de descente aux enfers fulgurante après sa période de gloire. Je pense à l’OM et Bordeaux qui sont descendus en D2 après l’ère Bez et Tapie. Cette descente n’était pas sportive, mais financière, contrairement à Saint-Etienne du Président Rocher qui est descendu en D2 en 1984 après avoir perdu son barrage, mais le club connaissait malgré tout des soucis financiers. C’est une bonne chose pour Lyon, car cela veut dire qu’ils sont gérés de façon saine, mais chacun sait que la chute est plus dure quand on est arrivé au sommet.

L’OL a été champion en 2008, a gagné la coupe de France en 2012, et depuis... plus rien. Certes, une demie finale de C1 en 2020, mais c’était un peu particulier car c’était un Final Eight avec des matchs à élimination directe comme à l’Euro ou en Coupe du Monde. De fait, on ne peut pas savoir ce qui se serait passé en aller-retour. Le PSG aurait peut-être connu le même sort sans l’arrivée du Qatar, on ne le saura jamais. En effet, après l’ère Denisot, ils ont connu dix longues années de galère et ont failli toucher le fond en 2008. Ils sont doucement remontés trois ans avant le rachat. Il en va de même pour Monaco qui, après sa finale de C1 en 2004, est descendu...

Contenu disponible gratuitement

51 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter