Les vérités que le monde du foot doit entendre

Plus le football se globalise, plus le supporter … se globalise Abonnés
Publié le 23 avril 2021
Plus le football se globalise, plus le supporter … se globalise

OPINION. On a tendance à voir dans le foot business une rupture avec le monde des supporters. Mais il ne faut pas s’y méprendre, les supporters ne sont pas un tout homogène...

Inconditionnel de l’After depuis la Coupe du Monde 2006 et titulaire d’un Master en Management et en Histoire de la Philosophie, Mejdi (26 ans) est aujourd’hui abonné à la revue After Foot.


Nombreux sont les exemples récents de prises de position des supporters d’un club contre leur direction. Ces manifestations ont pris des formes multiples, en raison notamment de la pandémie de Covid-19 et de la fermeture des stades qui a obligé les supporters de football à inventer de nouvelles formes de contestation et d’expression de la colère. Ainsi, entre l’humour et la raillerie aux abords du centre d’entraînement du FC Nantes, la gronde des Bordelais devant leur stade, le boycott économique de l’OM sur les réseaux sociaux ou encore la manifestation violente à la Commanderie, les supporters semblent défendre leur club contre le  "foot business" comme le dernier village d’irréductibles Gaulois contre l’envahisseur romain.

Mais de quels supporters parle-t-on vraiment ? Si ces quelques supporters attachés à l’histoire de leur club sont réellement les derniers remparts contre le football globalisé, on peut légitimement se poser une question fondamentale : où sont passés les autres ? Il est indéniable de constater que les groupes historiques des clubs de supporters continuent tant bien que mal à se réunir pour se dresser contre ce qui est vécu comme un piétinement de leur identité, de leurs valeurs, de leurs traditions. Mais face aux changements d’écussons incessants, aux maillots reniant les couleurs du club ou encore à la politique sportive axée essentiellement sur le trading de joueurs, quelle est la part des supporters véritablement opposés aux projets économico-sportifs de leurs clubs ?

En effet, nombreux sont par exemple les supporters lillois qui se satisfont des résultats actuels de leur club, s’étant fait une raison quant à la politique sportive de vente et d’achat intarissables...

Contenu disponible gratuitement

61 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter