Les vérités que le monde du foot doit entendre

Portrait : George Weah Abonnés
Publié le 22 avril 2022
Portrait : George Weah
Il est à ce jour le seul footballeur africain à avoir obtenu le ballon d’or. Après une grande carrière en Europe, notamment à l’AS Monaco, au PSG et au Milan AC, il a opéré un tournant politique en devenant en 2018 président du Libéria. Le portrait de Mister George.

Le dimanche 8 septembre 1996 au stade Giuseppe Meazza, le Milan AC entame la défense de son scudetto devant l’Hellas Verone. Menés 1-0 à la mi-temps, les Bianconeri l’emportent finalement 4-1 avec un doublé de Marco Simone et un but de Roberto Baggio. Mais le fait marquant de la rencontre est intervenu à la quatre-vingt-cinquième minute. George Weah récupère le ballon à la sortie de la surface véronaise. Il effectue une superbe accélération de près de 80 mètres sans qu’aucun joueur du vainqueur du scudetto 1985 ne puisse l’arrêter et marque un but d’anthologie. Ce but extraordinaire résume bien ce que fut l’attaquant George Weah : vitesse, grande capacité d’accélération, puissance, technique, qualité de dribble, sens du but, qualités auxquelles on peut ajouter une frappe de balle puissante.

Né le 1 octobre 1966 à Monrovia capitale du Libéria, George Weah effectua ses classes au Mighty Barrolle et au Invincible Eleven ou ses qualités de buteur s’affirmèrent déjà. A 21 ans il attire l’attention du Tonnerre Yaoudé, club camerounais qui compte alors sur la scène africaine. Il confirme ses qualités de buteurs en marquant 14 buts en 18 matchs. Le sélectionneur du Cameroun de l’époque est un certain Claude Le Roy qui le met en contact avec Arsène Wenger (qui vient de conquérir le championnat de France 1987-1988 avec l’AS Monaco). George Weah effectua l’une de ses premières rencontres avec l’ASM le mardi 4 octobre 1988 au cours d’un 1/16 finale de la coupe d’Europe des clubs champions contre lesIislandais du Valur Reykavik. Au match aller, les Monégasques s’étaient inclinés 1-0 à Reykavik, et n’en menaient pas large car à l’époque l’ASM n’avait jamais brillé sur la scène européenne. L’équipe coachée par Arsène Wenger assura sa qualification en l’emportant 2-0 grâce à une prestation de qualité de George Weah qui marqua...

Contenu disponible gratuitement

80 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter