Les vérités que le monde du foot doit entendre

Portrait : Serge Chiesa Abonnés
Publié le 24 décembre 2021
Portrait : Serge Chiesa

Joueur emblématique de l'Olympique Lyonnais de 1969 à 1983, il a marqué toute une génération par sa technique et son génie. Découvrez le portrait de Serge Chiesa, le « petit Mozart de Gerland ».

Je veux vous parler de Serge Chiesa, le « petit Mozart de Gerland », comme il fut surnommé au temps de sa splendeur. Le nom de Chiesa est de nouveau sur le devant de la scène grâce à Federico Chiesa, récent champion d’Europe, avec l’équipe nationale italienne.

La première fois que je vis Serge Chiesa, ce fut lors de la saison 1977 – 1978. Il avait alors vingt-sept ans, la force de l’âge pour un footballeur nous dit-on. J’ai eu la chance et le privilège de l’admirer, presque toutes les semaines pendant une période de quatre ans.

Petit par la taille mais grand par le talent. Voilà un poncif de plus pour évoquer ce magnifique joueur qui n’est pas reconnu à sa juste valeur, à commencer par le club de Lyon lui-même. Fermez les yeux. Nous sommes en 1978, le match vient de commencer. Le ballon circule entre les joueurs, mais on jurerait qu’il a pris un abonnement avec Serge Chiesa. Il aime son toucher, ce contact velouté avec son pied.

Dribble court, petit pont, grand pont : la science du dribble faite joueur de football, l’un des points communs de Serge Chiesa avec Raymond Kopa : excusez du peu. Serge Chiesa sait tout du dribble mais il n’en abuse pas, c’est l’un des outils qu’il utilise, comme le peintre use du pinceau ou de la spatule : c’est un artiste qui utilise toute la palette qu’il a à sa disposition. Le dribble en est un, mais pas le seul. Il y a le jeu de corps mais aussi et surtout, la passe, courte ou longue, toujours nette et précise. Serge Chiesa, c’est Iniesta trente ans avant l’heure ! La passe est une offrande et Serge Chiesa est d’une générosité sans borne. Il est à la fois le soliste de l’orchestre mais il n’aime rien tant...

Contenu disponible gratuitement

76 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter