Les vérités que le monde du foot doit entendre

Pour le retour des prolongations en Coupe de France Abonnés
Publié le 2 mars 2022
Pour le retour des prolongations en Coupe de France

Depuis deux saisons, la Coupe de France s’est vue retirer ses traditionnelles prolongations au profit direct d’une séance de tirs au but qui relève davantage à la chance et au hasard. Une réforme ubuesque pour Valentin Holbert, abonné à la revue After Foot.

Depuis la modification du règlement actée par la FFF le 22 juin 2020 (du 1er tour jusqu’aux demi-finales incluses) en cas de résultat nul à l’issue du temps réglementaire, les équipes se départagent directement via l’épreuve des tirs au but. Une réforme régie par les « Lois du Jeu », indique le règlement de la Coupe de France. Ainsi la règle des prolongations saute de la compétition (à l’exception de la finale).

Cette règle actée au moment où l’épidémie de covid était la plus forte pouvait se comprendre pour la saison à venir, à savoir la saison 2020/2021, compte tenu de la vitesse accrue du calendrier. Mais contre toute attente, cette règle nouvellement actée sera conservée pour toutes les saisons futures. A l'exception de la finale, nous voilà donc devenus le seul pays à avoir sucré les prolongations. Or, les prolongations font partie de l'ADN du football et donc de notre Coupe de France. Les prolongations, c'est ce moment où les joueurs ont 30 minutes pour arracher la qualification, après 90 minutes accumulées dans les jambes pour la grande partie de l’effectif et les crampes qui se font lourdement sentir. C'est ce moment où les joueurs se surpassent, font travailler leur mental, donnent tout ce qui leur reste en jus pour éviter l’épreuve tant redoutée : celle des tirs au but qui revient à jouer à pile ou face.

Sans la prolongation, l’épreuve des tirs au but (à l’origine rare et excitante) est devenu une simple formalité bien moins impactante qu’autrefois.

Certains gageraient aisément que cette mesure avantagerais les petits poucets, ce qui n’est pas faux. Cette réforme risque bien d’entraîner des prestations insipides. En effet, beaucoup chercheront à parquer le bus pendant 90 minutes pour atteindre cette fameuse séance et espérer décrocher un nul afin de passer sur un...

Contenu disponible gratuitement

62 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter