Les vérités que le monde du foot doit entendre

Rino Della Negra, étoile rouge contre croix noire Gratuit
Publié le 24 octobre 2022
Rino Della Negra, étoile rouge contre croix noire
De nombreux sportifs ont pris part à la Seconde Guerre Mondiale, aux côtés de l'occupant allemand ou contre lui. Au sein de la seconde catégorie figure un ancien joueur du Red Star, injustement méconnu. Son nom : Rino Della Negra.

Rino Della Negra est né le 18 août 1923 à Vimy, dans le département du Pas-de-Calais. Comme son nom le laisse supposer, il est d'origine transalpine. Ses parents obtiendront la nationalité française en 1938, année du second sacre mondial de la Squadra Azzura, sur le sol français. Son père est briquetier, originaire d'Udine. Quand le petit Rino a trois ans, la famille Della Negra pose ses valises à Argenteuil, dans l'actuel département du Val-d'Oise.

En 1937, il a alors quatorze ans, Rino Della Negra entre à l'usine Chausson, spécialisée dans les pièces pour automobiles, d'Asnières-sur-Seine. Parallèlement à son apprentissage du métier d'ajusteur, il brille, un ballon entre les pieds, au poste d'avant-centre. Il apprend à manier le cuir dans sa ville de résidence, puis dans le grand club de la banlieue nord de Paris, l'une des références du football français de l'entre-deux-guerres : le Red Star.

Éclate alors la guerre. Rino Della Negra a eu le malheur de naître au début des années 1920. Pourquoi le malheur ? Parce qu'au milieu du conflit, alors que la Wehrmacht s'enlise sur le front de l'Est, que les britanniques et les américains ont mis l'Afrikakorps en déroute au Maghreb et s'apprêtent à débarquer en Sicile, le régime de Vichy instaure le STO. Service du Travail Obligatoire. Sigle de triste mémoire qui concerne, je vous l'ai dit, les jeunes français de l'âge de Rino Della Negra. L'Allemagne nazie a besoin de leurs bras pour soutenir l'effort de guerre. Pillage humain, après les pillages matériels, énergétiques, alimentaires et même artistiques auxquels se livre allègrement l'occupant depuis l'armistice de juin 1940. Rino Della Negra refuse et préfère s'engager dans les rangs des Francs Tireurs et Partisans - Main d'Oeuvre Immigrée, de sensibilité communiste. Troisième détachement italien de la région parisienne ayant à sa tête l'immigré arménien...

Contenu disponible gratuitement

71 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter