Les vérités que le monde du foot doit entendre

Xavi - Laporta, un coq de trop au Barça Abonnés
Publié le 19 novembre 2021
Xavi - Laporta, un coq de trop au Barça

Il y a maintenant deux hommes forts au sein du F.C. Barcelone : le président Laporta et l'entraineur Xavi. Il y a trente ans a déjà vécu une telle situation entre Nuñez et Cruyff. Elle s'était terminée en guerre civile.

Xavi est revenu. Enfin ! Depuis son départ du Barça en 2015, le peuple blaugrana a compté les jours de son retour. C’est pour lui la promesse de renouer avec le beau jeu développé par la Pep team. Et, qui sait, de redevenir cette machine implacable qui a glané 14 titres sur 19 en quatre ans entre 2008 et 2012.

Pourtant, l’arrivée de Xavi à la tête du Barça n’a rien à voir avec celle de Guardiola.

En 2008, le Barça est une équipe décadente, plombée par le laisser aller de certains de ses cadres, Ronaldinho en tête, après la victoire en Ligue des Champions en 2006. Xavi, Iniesta ou Puyol, titulaires au sein de l’Espagne championne à l’Euro deux mois plus tôt, Eto’o, et… Messi, font cependant partie de l’équipe.

Aujourd’hui, l’effectif du F.C. Barcelone est déséquilibré entre très jeunes promesses et footballeurs en fin de carrière.

Rappelez-vous il y a treize ans : Guardiola n’est alors pas favori pour entrainer le Barça. Les supporters lui préférent Mourinho pour reprendre leur équipe d’une main de fer. Le président d’alors, un certain Laporta, nomme pourtant le Catalan à la tête de l’équipe première avec un certain courage. Guardiola n’a en effet qu’un an d’expérience au Barça B, qui évolue alors en Tercera. L’équivalent du quatrième échelon national !

A l'inverse, Xavi a été propulsé sur le banc blaugrana par l’opinion publique. Car Laporta, depuis sa réélection en mars et jusqu’il y a peu, ne voulait pas de lui. L’ex-milieu de terrain était en effet la pièce maitresse de son concurrent Victor Font lors de l’élection présidentielle. Le nommer est donc un aveu de faiblesse.

Mais il n’a pas le choix. Il doit acheter la paix sociale après un début de saison marqué par des mauvais résultats et le départ de...

Contenu réservé aux abonnés

54 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter