L'Édito de Daniel Riolo et Gilbert Brisbois
L'Édito de Daniel Riolo et Gilbert Brisbois Abonnés

Daniel Riolo, Gilbert Brisbois et la rédaction de l'After Foot signent un numéro exceptionnel consacré à la coupe du Monde au Qatar. Opinions, révélations, enquête, polémiques... toutes les positions seront défendues sans tabou.

8 commentaires
Douze ans de polémique
Douze ans de polémique Abonnés

Le 20 novembre, débute la 22e Coupe du monde au Qatar. Rarement un tel événement aura suscité autant de controverses, entre soupçons de corruption, mort de nombreux ouvriers sur les chantiers ou gabegie énergétique. Faut-il pour autant appeler au boycott ? Et si oui, qui, comment et avec quels effets ?

0 commentaire
Pourquoi je ne regarderai pas la coupe du monde
Pourquoi je ne regarderai pas la coupe du monde Abonnés

Depuis peu, de nombreuses voix s’élèvent pour s’opposer à la Coupe du monde au Qatar. Bien avant Vincent Lindon ou l’ancien député Régis Juanico, je prônais le boycott de la compétition, contraire en tout point au respect universel des droits de l’homme et du citoyen.

2 commentaires
Le cauchemar devenu réalité
Le cauchemar devenu réalité Abonnés

Il y a dix ans qu’on aurait dû s’opposer à cette fausse fête du football, à cette célébration de l’union entre le cynisme et l’argent. On a préféré s’en rendre complices. Heureusement, le football est plus grand que la Coupe du monde.

0 commentaire
« La Fifa devra dédommager les travailleurs »
« La Fifa devra dédommager les travailleurs » Abonnés

Depuis l’attribution de la Coupe du monde au Qatar, en 2010, Amnesty International enquête sur les violations des droits de celles et ceux sans qui cet événement ne pourrait avoir lieu. Le bilan est désastreux.

0 commentaire
Ramener le boycott à la raison
Ramener le boycott à la raison Abonnés

Et si on retournait leur question aux belles âmes : peut-on regarder le Mondial sans pour autant être un beauf insensible et cynique ?

2 commentaires
L’indignation à géographie variable
L’indignation à géographie variable Abonnés

S’indigner est l’un des sports préférés des Français, pour ne pas dire un plaisir. Mais la coupe du monde au Qatar est un sujet très sérieux et la façon dont on évoque chez nous le pays hôte relève plus de l’hypocrisie que de l’écœurement. Explications.

0 commentaire
Faut-il mettre le Doha dans l’engrenage ?
Faut-il mettre le Doha dans l’engrenage ? Abonnés

Ancien président des clubs de Lille et Lens et fin connaisseur des opérations de rachat de club, Luc Dayan a collaboré avec les décideurs qataris. Nous lui avons demandé s’il fallait boycotter la prochaine Coupe du monde. Il a répondu par ce témoignage.

0 commentaire
Frank Lebœuf : « Bien sûr qu’on est allé au Qatar pour l’argent ! »
Frank Lebœuf : « Bien sûr qu’on est allé au Qatar pour l’argent ! » Abonnés

Avant de devenir acteur et consultant sur RMC, Frank Lebœuf a été l’un des premiers joueurs d’envergure internationale à évoluer dans le championnat qatari de football. Lui qui faisait rêver Gilbert Brisbois quand il portait le maillot du RC Strasbourg…

0 commentaire
Qatar : histoire d’une génération dorée
Qatar : histoire d’une génération dorée Abonnés

Leur pays est riche et ils ont aujourd’hui la vie facile, mais les footballeurs qataris de la génération 81, les premiers à avoir fait parler d’eux hors du pays, à défaut d’être des stars, étaient brillants.

0 commentaire
Exclusion de la Russie : de quel droit ?
Exclusion de la Russie : de quel droit ? Abonnés

Depuis l’exclusion de la Russie du Mondial au Qatar, des voix s’élèvent contre une sanction jugée arbitraire, pour réfuter son efficacité ou plaindre les footballeurs russes. Mais qu’en est-il de la loi ? Sans une résolution de l’ONU, la FIFA avait-elle le droit ? La réponse n’est pas simple.

0 commentaire
Le roman-photo de l'After
Le roman-photo de l'After Abonnés

Votre compte est suspendu...

0 commentaire
Les absents ont toujours raison
Les absents ont toujours raison Abonnés

Ces joueurs ou entraîneurs emblématiques n’ont participé à aucune Coupe du monde. Inventaire de ces figures indispensables dont le Mondial s’est pourtant dispensé.

0 commentaire
La Coupe du monde, une affaire de gros sous
La Coupe du monde, une affaire de gros sous Abonnés

Une Coupe du monde est-elle un gouffre financier ou permet-elle de créer beaucoup d’emplois et de générer de la croissance ? Enquête.

0 commentaire
La première fois, c’est pas toujours bien
La première fois, c’est pas toujours bien Abonnés

Une fois sur deux, l’équipe de France ne gagne pas son match d’ouverture, où il lui est même arrivé de faire honte à ses supporters. Celui de Séoul, en 2002, fut l’exemple parfait de ce qu’il faut faire pour se prendre les pieds dans le tapis rouge de la Coupe du monde.

0 commentaire
1998, année érotique
1998, année érotique Abonnés

En 1998, la victoire des Bleus a mis fin au mépris de la France pour les footballeurs et les supporters, qui a néanmoins duré jusqu’à la qualification des hommes de Jacquet pour la demi-finale.

0 commentaire
Séville 82, vu d’Allemagne
Séville 82, vu d’Allemagne Abonnés

Pour les Français, la demi-finale de 1982 contre l’Allemagne est un match de légende. Pas sûr que les Allemands, Harald Schumacher en tête, soient de cet avis.

0 commentaire
Ça bouge sur afterfoot.media
Ça bouge sur afterfoot.media Abonnés

Sélection des meilleures contributions publiées depuis trois mois sur afterfoot.media, lien entre nous et vous et espace de débat. Parce que la rencontre et le débat, c’est ça, le sel de L’After.

0 commentaire
« Wir sind wieder wer ! »
« Wir sind wieder wer ! » Abonnés

EN 2006, la Nationalmannschaft ne termine que troisième de son Mondial, qui a néanmoins une portée considérable en Allemagne : pour la première fois depuis longtemps, les Allemands ont osé être fiers de leur pays et brandi leurs symboles nationaux… au point de susciter étonnement, embarras et interrogations.

1 commentaire
Pourquoi les Pays-Bas n'ont jamais gagné la Coupe du Monde...
Pourquoi les Pays-Bas n'ont jamais gagné la Coupe du Monde... Abonnés

Les résultats de la sélection des Pays-Bas dans les compétitions internationales sont plus qu’honorables pour une petite nation, mais pas à la hauteur du talent de ses joueurs. La faute à des personnalités souvent ingérables et à l’individualisme érigé au rang de valeur.

0 commentaire